Mort d'Eddy Paape, dessinateur belge de Luc Orient et Marc Dacier

Clément Solym - 13.05.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Eddy Paape - décès - Luc Orient


Ce 12 mai est parti un grand auteur de la BD européenne. À l'initiative de Greg, qui déplorait l'absence de science-fiction futuriste dans les pages du journal de Tintin, il créa pour son ami Eddy Paape, en 1966, la série Luc Orient. Et près de cinquante ans plus tard, ce physicien proche de Flash Gordon, version franco-belge, vient de perdre son créateur. 

 

Né en 1920, Eddy Paape a vécu une grande part des bouleversements du vingtième siècle et les premiers soubresauts du troisième millénaire. Toutes ces années, il les a traversées avec, à la main, le crayon dont il a fait le fidèle compagnon de ses escapades au-delà des frontières et des époques.

 

Eddy Paape, ce furent également d'autres personnages, comme Jean Valhardi, Marc Dacier, André Lefort, Tommy Banco. Luc Orient, c'était probablement la figure de proue du navire. Né en 1920 à Liège, Grivegnée, ce modeste artisan de la BD s'est éteint à Bruxelles.

 

 

 

Il aura croisé Franquin et Morris, alors qu'à 22 ans, il se lance dans l'animation et le dessin animé, et Jijé, les trois hommes qui sont à la une de la BD Gringos Locos, justement. Ses grands débuts se font avec Marc Dacier, en 1958, qui paraît chez Dupuis, en collaboration avec Jean-Michel Charlier.

 

Eddy Paape finira par travailler dans le journal de Tintin, après une fructueuse rencontre avec Greg. Il se charge des dessins, alors que Greg signe les scénarios, et l'aventure  commence en 1967.

 

D'autres sagas viendront, comme Yorik des Tempêtes et Udolfo avec Duchâteau.

 

Retrouver les titres d'Eddy Paape, dans notre librairie

avec Decitre








A lire aussi, grand article sur ActuaBD