medias

Mort de Sam Glanzman, dessinateur spécialiste des récits de guerre

Antoine Oury - 13.07.2017

Manga/BD/comics - Comics - Sam Glanzman dessinateur - Sam Glanzman mort - Sam Glanzman DC Comics


Le dessinateur américain Sam Glanzman, né le 5 décembre 1924, est décédé le 12 juillet 2017 à l'âge de 92 ans. Dessinateur au sein de l'industrie américaine dès l'âge de 15 ans, il reste célèbre pour ses récits de guerre publiés chez Charlton Comics, Dell Comics et DC Comics.

 
The sensational “3,000 Mile Milk Run”, U.S. Air Force Comics #11 (août 1960), couverture de Sam Glanzman
 


Entré dans l'industrie des comics au cours de ce que l'on nommera l'Âge d'or, Glanzman créera un super-héros pour Harvey Comics, Fly-Man, en 1941, et contribuera à quelques-unes des aventures du Green Hornet au cours de l'année 1943. 

 

Il est mobilisé au cours de la Seconde Guerre mondiale dans la marine américaine, et, après son service, ne renoue pas tout de suite avec le métier de dessinateur, qui ne lui permettait pas vraiment de vivre de son art. Ce n'est qu'en 1958 que Glanzman renoue avec la bande dessinée, à travers de nombreux titres de guerre, comme Attack, Battlefield Action, Fightin' Air Force, Fightin' Marines, Submarine Attack ou U.S. Air Force Comics.

 

Il utilise cette spécialisation dans les récits de guerre pour honorer des commandes chez Charlton Comics et Dell Comics, dessinant également Tarzan chez ce premier éditeur. Avec le scénariste Joe Gill, il crée en 1967 Hercules : Adventures of the Man-God, qui lui permet de récupérer les codes visuels de l'Art nouveau pour les inclure dans ce comic à la durée de vie assez courte, qui s'arrête en 1969.

 

Glanzman est ensuite repéré par Joe Kubert, chez DC Comics, qui le fait travailler sur de nombreuses séries de guerre, Our Army at War, Star Spangled War Stories ou G.I. Combat, tout en dessinant occasionnellement pour des séries de mystères ou surnaturelles. À la fin de la décennie, Glanzman travaille de moins en moins, avec la disparition progressive des comics de guerre chez DC.

 

Curieusement, il reprendra du service chez Marvel, à la fin des années 80, pour de nouveaux comics de guerre, et publiera même, en 1987, A Sailor's Story, une autobiographie dessinée centrée sur ses années dans la marine américaine.

 

Le dessinateur n'avait pas abandonné toute activité : au début des années 2000, il avait ainsi publié un comic sur le web, Apple Jack, récit nautique se déroulant au XIXe siècle.

via Wikipedia, News From Me