Naruto, plus populaire que One Piece et FMA en France pour 2009

Clément Solym - 31.12.2009

Manga/BD/comics - Univers Manga - manga - bilan - annuel


L'Association des Critiques et journalistes de Bandes Dessinées a révélé son bilan annuel du marché de la BD. Et cette année, on pourra encore constater que la production manga (et associés) et la production BD ont tendance à s'équilibrer.

Les manga rattrapent la BD franco-belge

Ainsi en France, pour 2009 il ya aura eu presque autant de nouveautés manga (1460 titres dont 1297 manga, 107 manhwa et 23 manhua) que de nouveautés BD franco-belge (1471 titres). On notera que le nombre de nouveautés est encore en augmentation puisqu'il y en avait 1453 l'année dernière et 1428 en 2007 mais il semblerait que l'on aille vers une stabilisation. Au niveau mensuel on aura eu droit à pas moins de 102 titres pour le mois le plus faible (janvier), mais pour 10 des mois de cette année on comptait plus de 120 nouveautés.

Le marché des manga reste cependant tributaire des bestsellers. En effet, seulement 10 séries représentent les 50 % des ventes. Contrairement au Japon c'est Naruto (avec des tirages à 250 000 exemplaires) qui reste le leader et One Piece qui prend la seconde place (tirages à 80 000 exemplaires). En troisième place, pas de surprise on retrouve FullMetal Alchemist (tiré à 76 000 exemplaires). Viennent ensuite Fairy Tail (70 000 exemplaires), Soul Eater (61 000 exemplaires), Nana, Dofus et Gunm Last Order (tous à 60 000 exemplaires), et enfin Bleach et Hunter x Hunter (à 50 000 exemplaires chacune).

10 séries et 9 éditeurs font le marché

Au niveau des éditeurs, même constat que pour les séries, seuls 9 éditeurs (sur 41 au total) détiennent les 90 % du marché. En tête on retrouve Kana qui a sorti 136 titres cette année et détient 30 % de part de marché, suivi par Glénat avec 148 titres et 23,9 % de part de marché, Delcourt (qui englobe deux éditeurs : Tonkam avec 155 titres parus et Akata, 96 titres parus) avec 11,9 % de part de marché et Pika avec 188 titres et 10,9 de part de marché. Les 4 suivants sont dans l'ordre Kurokawa, Panini, Soleil, Ki-oon.

Ces chiffres indiquent donc une relative bonne santé du secteur, avec de nombreuses nouveautés mais une tendance à la stabilisation. On pourra aussi y voir la part de plus en plus importante de la J-Culture en France. À ce titre, on notera que dans le secteur du 9e art, le japonais est la langue la plus traduite en France avec 1297 titres contre 312 titres américains traduits. Les manga et associés représentent plus de 25 % du chiffre d'affaires global du secteur du 9e art et presque 40 % de la production totale.

Cela dit, on remarquera aussi que cette relative bonne santé tient surtout grâce aux bestsellers qui sont édités par une dizaine de gros éditeurs. On pourra retrouver l'ensemble du bilan de l'ACBD sur son site.

© Gilles Ratier, secrétaire général de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).