Nouvel éditeur BD placé en redressement judiciaire

- 21.06.2013

Manga/BD/comics - Univers BD - bd - redressement judiciaire - editeurs


La sombre nouvelle arrive moins de deux mois après l'éditeur d'Ainsi parlait Zlatan. Depuis le 11 juin, les éditions Emmanuel Proust sont placées en redressement judiciaire. Crée en 2002, l'éditeur a développé des titres adultes et jeunesse au graphisme fort, autour notamment de Pascal Croci - Auschwitz , prix jeunesse de l'Assemblée nationale et une narration de Dracula dans des décors vides de personnages. Des one-shots mais aussi des séries comme AMERIKKKA, ou des adaptations des enquêtes d'Agatha Christie qui n'ont pas rencontré un succès suffisant.

 

 

P8020240

James Laurence Stewart, CC BY 2.0

 

Contacté par ActuaLitté, le cabinet en charge de l'administration judiciaire se veut optimiste. « Il n'est pas question d'aborder la question d'une reprise pour l'instant », nous explique-t-on : « Nous en sommes au tout début de la procédure ». L'heure est à la recherche de solutions en interne et surtout d'une visibilité claire sur les priorités. Soulignant les qualités d'un éditeur « très sérieux », le cabinet souhaite rassurer les partenaires, auteurs en demande de recouvrement.

 

Malgré les délais serrés pour le dépôt d'un recours, deux mois à dater du jugement, l'administrateur judiciaire demande un peu de patience. Pour l'heure, les anciens comptes ont été clôturés, et la semaine à venir devrait apporter plus de clarté. Mais le cabinet assure faire en sorte d'échelonner le recouvrement de créances dans les délais les plus courts. Et ne désespère pas de trouver une sortie de crise.

 

Comme il l'avait fait le 30 mai, le Syndicat national des auteurs BD a re-publié un billet sur les démarches à faire pour les auteurs et illustrateurs concernés. La procédure étant similaire à celle pour 12 Bis éditions, le syndicat se contente de reprendre le contenu en actualisant les dates limites de dépôt pour ce dossier. Suivant que les impayés datent d'avant ou après jugement, dans les deux cas de figure, les créances sont gelées (situation antérieure au 11 juin) ou règlement à venir (postérieure).

 

Cesser le pari sur un ou deux titres

 

« Il ne s'agit pas d'un timing particulier mais d'un souci de stratégie éditoriale », commente Bruno Fermier, délégué général du réseau de librairies indépendantes Canal BD. Il souligne de vraies qualités dans le catalogue des deux éditeurs mais aussi « des défauts qui pèsent lourd », et surtout l'incapacité à atteindre le seuil critique d'une rentabilité permettant la publication de nouveautés originales. Deux cas malheureux mais qui pourtant cachent des réalités différentes. La dent un peu dure contre 12 bis, le délégué général regrette le focus autour d' « un seul auteur, un ou deux titres », et des séries trop grands publics pour être défendues au sein du réseau.

 

De quoi « mettre du cash flow dans l'entreprise », mais avec une perspective à moyen terme limitée. « La fermeture de Virgin ne va pas arranger le marché », déplore-t-il. Avec la disparition des grandes surfaces généralistes, les clients n'auront pas le réflexe de se rendre dans les boutiques spécialisées. Aussi c'est toute la chaîne de la BD qui pâtit de la cessation d'activité des Megastores, diffuseur compris. Sur Emmanuel Proust, le constat est plus amer eu égard aux parutions originales, notamment dans la collection Atmosphères.

 

La question du seuil critique à atteindre revient. Au point que les cas écoles assimilés, le contexte économique ne pardonne pas, même aux plus avisés. Exception faites des grands « qui inondent le marché d'une offre pléthorique ». Une difficulté supplémentaire pour les éditeurs en développement.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.