Oh-Roh-Den, la légende du roi loup de Buronson et Miura

Clément Solym - 03.03.2009

Manga/BD/comics - Univers Manga - oh-roh-den - buronson - kentaro


Oh-Roh-Den, la légende du roi loup de Buronson (scénario) et Kentaro Miura (dessin) est la suite du manga Oh-Roh, le roi loup des mêmes mangaka. Le premier titre était déjà bien abouti, le deuxième est lui aussi une petite merveille. Que ceux qui n'ont pas lu Oh-Roh se rassurent, Oh-Roh-Den commence par un résumé clair et complet de l'histoire du manga précédent.

L'histoire :

Kengo Iba a donc pris la place de Gengis Khan. Pour ne pas modifier le futur, il va devoir faire en sorte de gagner les mêmes batailles que l'empereur mongol mais surtout décéder au même moment. Il va devoir aussi sacrifier la vie de son fils à cette cause pour faire de lui l'héritier de Gengis Khan tel que l'Histoire l'a connu.

Qubilai, son jeune fils n'est pourtant pas attiré par l'art de la guerre mais Kengo Iba doit laisser ses sentiments de côté, et lui faire subir un entraînement des plus sévères pour qu'il devienne le grand guerrier qu'il doit être.

Deux grands maîtres pour un grand seinen


On connaît Buronson pour la qualité de l'histoire de Hokuto no Ken (Ken le Survivant). Il aime à situer ses histoires dans des mondes violents où tout espoir semble n'être qu'une vague chimère. Là encore, on se retrouve dans un monde, ou plutôt à une époque, durant laquelle les guerres faisaient rage. Et nous suivons, la destinée d'un peuple qui ne suit que le plus fort. Il n'est pas question d'espérer une quelconque loyauté. Encore une fois, Buronson restitue la dureté de cette époque avec merveille. Il instille de plus, avec brio et finesse, le drame personnel d'un personnage qui n'a d'autre choix que de suivre le destin ou l'Histoire suivant le point de vue dans le temps que l'on adopte.

Kentaro Miura (connu pour la superbe série Berserk), de son côté, excelle dans l'art de dessiner des scènes de combats. À tel point que l'on ressent l'intensité qui se dégage des personnages durant les affrontements. Le charac-design est vraiment bien soigné, particulièrement les armures qui sont vraiment magnifiques, les décors et les arrières-plans sont réussis, c'est vraiment un très bon travail. Le mangaka réussit aussi à rendre les émotions à la perfection. Et que dire de la transformation du visage du personnage principal entre le moment où il est Gengis Khan et le moment ou il redevient simplement Kengo Iba. C'était là un point essentiel, qui montre toute la détermination du personnage, et qui apporte au scénario encore plus dé crédibilité.

Oh-Roh-Den est sans aucun doute un grand seinen réalisé par deux grands maîtres. Nous vous le conseillons vivement, tant pour la qualité de l'histoire que pour celle des dessins. Attention toute fois, certaines scènes sont violentes et d'autres pourraient heurter certaines sensibilités. À ne pas mettre entre toutes les mains, donc.

Oh-Roh-Den, la légende du roi loup
de Buronson (scénario) et Kentaro Miura (dessin) est édité par Glénat. Et vous pourrez vous régaler de ses 224 pages pour 6,50 €.