Ouverture du parc Spirou au second semestre 2015, près d'Avignon

Cécile Mazin - 22.01.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - parc Spirou - Avignon - parc d'attractions


Au début de la semaine, les éditions Dupuis ont proposé quelques images modélisées de ce que serait le futur Parc Spirou. Avec près de 25 attractions, ce dernier reprendra les différents thèmes des BD, mais également d'autres séries tirées du Journal de Spirou.

 

 

 

 

C'était l'information de la rentrée scolaire 2013 : Spirou allait avoir son parc : la société Parexi SAS, qui regroupe des professionnels des parcs d'attractions et des investisseurs privés, confirmait son intention de s'engager dans l'exploitation du groom. L'emplacement est maintenant défini, le complexe de loisirs Beaulieu-Lac de Monteux, près d'Avignon.

 

« Une majorité d'attractions seront créées autour des technologies numériques, complétées par des roller coasters, des dark rides ou encore des parcours scéniques. Le parc sera conçu pour plaire à toute la famille, avec une accessibilité des attractions élargie à tous les âges », précise un communiqué de l'éditeur. 

 

Depuis le 23 décembre dernier, le permis de construire a été délivré, et le bail accordé. « L'ensemble du parc, composé de trois phases à construire, impliquera un investissement total de 75 M €, avec une création à terme de 220 emplois CDI et 190 emplois CDD. Le plan de développement prévoit une croissance régulière des visiteurs en fonction de l'installation des nouvelles attractions avec comme point de départ une fréquentation d'environ 480 000 visiteurs. »

 

Son ouverture, elle, est annoncée pour le second semestre 2015. 

 

Olivier Perrard, PDG des Editions Dupuis, avait expliqué à ActuaLitté, mi-septembre : « Dans le monde de la BD, seul le Journal de Spirou fait aujourd'hui autorité. Quantité de personnages mythiques ont vu le jour dans ce magazine, et cette profusion a convaincu Europa Park de toute la richesse dont ils pouvaient profiter.  Pour les parcs, assurer le renouvellement des attractions représente l'impérieuse nécessité : avec les personnages de Dupuis, le besoin de renouvellement est très large. » 

 

<

>