P2P, direct download : la sécurité des plateformes de partage

- 28.01.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - piratage de BD - plateformes de partage


Toute cette semaine, ActuaLitté accompagne la diffusion du numéro Hors Série de BDZmag. Consacré au piratage de bandes dessinées, l'ensemble du dossier n'est certainement pas un encouragement à la contrefaçon. Il passe en revue le paysage actuel pointant les dangers pour les utilisateurs. Rappelons que l'intégralité de ce numéro est consultable sur la plateforme ISSUU.

 

 

collage de bandes dessinées

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le P2P, eMule et Torrent restent les plus exposés en terme de sécurité pour les utilisateurs, avec en particulier eMule qui est moribonde (comme il y a moins de monde, il est plus facile de cibler les uploadeurs). Pour l'instant, les éditeurs de bandes dessinées ne sont pas dans le système d'Hadopi, mais en ont-ils vraiment besoin ? La collecte d'adresses IP sur un réseau ouvert est à la portée de tout le monde...

 

Le Direct Download est plus ou moins sûr... tout dépend si le forum où sont proposés les liens collecte ou ne collecte pas les adresses IP des utilisateurs.

 

Les solutions cryptées sont les plus sûres ; dans la majorité des cas, sauf pour Usenet qui permet une diffusion plus ou moins de masse, la diffusion reste confidentielle pour un groupe restreint.

 

La majorité des forums qui servent de support de diffusion des liens sont hébergés sur des serveurs étrangers, hors de la politique française en matière de piratage (mais pas leurs administrateurs qui sont, en général, des résidents français).

 

Si on s'attarde sur les hébergeurs utilisés dans le scantrad du manga, on s'aperçoit que nous rentrons dans le monde des « Bisounours ». De nombreux sites, forums et blogs sont sur des plateformes gratuites qui offrent une solution toute faite, sans gestion possible de la base de données, qui appartient à l'hébergeur.

 

D'autres sites utilisent des offres françaises pour leurs hébergements, sans aucune conscience que le scantrad est soumis à la loi sur la contrefaçon...