Paris Manga : l'exemple d'une mondialisation réussie

Clément Solym - 07.02.2012

Manga/BD/comics - Univers Manga - Paris Manga & Sci-Fi Show - Parc des expositions - Stargate


Le Paris Manga & Sci-Fi Show, dont la treizième édition a fermé ses portes ce dimanche, a connu la plus grande affluence de sa –courte- histoire. 77.000 visiteurs ont parcouru les 17.000 m² d'exposition installés à la Porte de Versailles.

 

Et ce record n'est pas si surprenant. Il faut dire que les visiteurs avaient de nombreuses raisons pour braver le froid et la neige. Ils ont pu poser avec ce bon vieux Teal'c  (Christophre Judge) de Stargate SG-1, demander un autographe au trachéotomique Dark Vador originel (David Prowse) ou admirer la sculpturale Rachel Luttrell de Stargate Atlantis.

 

Voilà pour les acteurs, mais le salon n'était pas en reste n'était pas en reste niveau réalisateurs et scénaristes. Toshihiro Kawamato, illustrateur de Cow-Boy Bebop et Yasuhiro Irie, directeur de la série Fullmetal Alchemist, étaient notamment là pour rappeler à tous que la patrie du manga reste et restera à jamais le Japon.

 

 

Et ces célébrités ont pu échanger avec les jeunes créateurs de chez nous. Ces auteurs et illustrateurs  français puisent de plus en plus dans la culture japonaise pour réaliser des œuvres originales.

 

En tant fondateur et directeur général de l'événement, Laurent Tanguy se félicité d'attirer « un public toujours plus familial. Deux fois par an, le salon permet aux fans de vivre à fond leur passion grâce aux multiples activités et aux rencontres avec les artistes ».

 

Prochain rendez-vous, les 15 et 16 septembre 2012 toujours au Parc des expositions