Pas de manga yaoi dans le Kindle Store

Clément Solym - 05.05.2011

Manga/BD/comics - Univers Manga - censurer - manga - kindle


L'éditeur américain Digital manga vient d'annoncer sur son blog que plusieurs de ses titres avaient été retirés du Kindle Store. La raison ? Trop explicites, selon les critères du cybermarchand, et surtout pas assez consensuels ?

Ditgital Manga s'est spécialisé dans le genre Yaoi et le Boys-love. Le premier regroupe généralement des textes qui ne sont pas édités, plutôt pour un public restreint - voire d'auteurs confirmés, mais qui ne publient pas leurs créations. Le second, c'est la même chose, mais officiellement publié.


Rien de bien méchant ? Eh bien... en fait, ces deux genres mettent en scène des amours entre hommes, avec un stéréotype du méchant garçon et de son amoureux, plutôt fleur bleue. Des manga qui sont à destination des filles, et écrit la plupart du temps par des auteures femmes. Ce qu'ils contiennent des scènes particulièrement crues, avec la censure japonaise qui s'exerce, évidemment, mais crues tout de même.

Alors, évidemment, ça peut poser problème. Sauf que, se plaint l'éditeur, Amazon vend ces versions papier sans problème et parce que la version numérique est proposée, maintenant celle-ci n'aurait plus voix au chapitre ? Une pratique en contradiction avec la politique commerciale, et qui ne fera pas changer son fusil d'épaule à l'éditeur. (via ANN)

Que ce soit chez Amazon ou chez Apple, les règles de censure sont sévères pour ce qui concerne du matériel porté vers la pornographie et tout ce qui peut être offensant, bien souvent défini par le vendeur sans autre forme de procès.

Les deux titres supprimés par Amazon sont les suivants : Weekend Lovers et King of Debt. Voir aussi le blog de l'éditeur.

Pour le moment, ni Kobo ni Barnes & Noble ne se sont prononcés en faveur d'une censure.