Philippe Geluck met son Chat au service de la recherche médicale

Cécile Mazin - 23.04.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Philippe Geluck - recherche médicale - vente enchères


Philippe Geluck sait faire rire, et prête également son nom à des organisations humanitaires, pour de grandes causes. Parrain d'un dîner de gala facturé à 3000 € la table, il prend le bâton de pèlerin, en prêtant son chat. Une vente aux enchères intervient ce 7 mai – au cours du dîner, donc – où 14 sculptures du Chat seront mises en vente par la maison Christie's.

 

 


 

 

Isabelle de Borchgrave, Gérard Garouste, Laurence Jenkell, François Schuiten, Yan Pei-Ming, Michaël Borremans, Pierre Soulages, Karl Lagerfeld, Philippe Geluck, Jean Boghossian et Jean-Luc Moerman ont réalisé leur version du Chat.

 

Ces Chats ont été exposés chez Christie's du 15 au 17 avril, et le seront par la suite au Art Brussels du 25 au 27 avril, avant d'être seront mis aux enchères. 

 

Geluck customisera lui-même un exemplaire et offrira par ailleurs le premier tirage en bronze du Chat au journal. Le prix de réserve de chacun des chats est fixé à 3000 €, et le complément de l'enchère sera alors reversé au Fonds Érasme pour la recherche médicale. Chacune des sculptures, parce qu'il n'est pas évident de le vérifier sur les photos, mesure 51x44x60 cm.

 

Les fonds collectés offriront à un grand nombre de jeunes médecins spécialistes la possibilité de mener à bien leurs projets de recherche durant l'année académique 2015-2016. Ils permettront également de financer une Convention d'Excellence menée par un groupe de chercheurs. Celle-ci aura pour but de soutenir une recherche médicale ayant un impact direct sur l'activité clinique de l'Hôpital Érasme.

 

Plus de 400 convives ont été invités pour le repas. 

 

On pourra retrouver les différentes informations à cette adresse.