Piratage de mangas : épinglé, YouTube doit livrer les données des pirates

Florent D. - 09.07.2019

Manga/BD/comics - Univers Manga - Youtube manga - droit auteur Youtube - anime manga piratage


Son statut d’hébergeur le protège encore pour quelque temps, et d’ici là, les internautes s’en pourlèchent les babines. Certes, tous les utilisateurs de YouTube ne mettent pas du contenu piraté sur la plateforme, d’autant que la filiale de Google a mis des outils de contrôle en place. Cependant, ces derniers sont jugés inefficaces, et les éditeurs japonais s’en agacent…

pirate ship
S.Brickman, CC BY SA 2.0
 

Le géant Shogakukan a obtenu une ordonnance, en vertu du Digital Millenium Copyright Act — la législation américaine sur le droit d’auteur et le numérique — qui va peser sur Google. En effet, YouTube se verrait contraint de fournir des détails personnels sur des pirates présumés d’animes et de séries manga populaires. 

Nom, prénom, adresse, logs de connexion et informations financières, autant de renseignements qui, s’ils sont connus de YouTube, entraîneraient des conséquences assez vastes sur la toile. 

Créée en 1922, la Shogakukan est l’un des plus importants éditeurs du Japon, avec 60 magazines, 8000 livres et 13.000 mangas à disposition. C’est également la société mère de Viz Media, important éditeur de comics et romans graphiques aux États-Unis. Mais pas que…

Les publications de la Shogakukan se retrouvent piratées sous la forme de PDF assez régulièrement, et partagées de la sorte. Mais elles sont aussi téléchargées sur YouTube, devenant alors des vidéos qu’il est plus difficile d’identifier comme des fichiers piratés. 
 
Ce 24 mai, les avocats de l’éditeur ont déposé une demande DMCA, validée par le district de Californie, pour que YouTube dévoile les identités d’utilisateurs indélicats. Parce que, bon, autant une vidéo piratée et partagée illégalement sur le service, cela reste fluide. Mais un fichier de manga passé sur le réseau, cela devient plus vicieux. 

Le courrier envoyé à la justice contient une liste d’œuvres de la Shogakukan, et indique les chaînes des utilisateurs dont la société devra fournir les données personnelles. Le processus enclenché pourrait être assez rapide : l’assignation à comparaître de YouTube ne devrait pas prendre bien longtemps. 

En revanche, entre la collecte des informations et leur communication, il pourrait se passer un ou deux millénaires…

via Torrent Freak


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.