Pour l'affiche de 2020, année de la BD en France, le ministère corrige le tir

Nicolas Gary - 25.09.2019

Manga/BD/comics - Univers BD - 2020 bande dessinée - France année BD - ministère Culture


Après le tollé déclenché, le ministère de la Culture a revu sa copie : pour 2020, année de la BD en France, plus question de concours pour trouver celui ou celle qui produira l’affiche. Désormais, c’est un appel à candidatures, en bonne et due forme, qui est mis en place. 


 

Mi-septembre, la rue de Valois provoquait une levée de boucliers unanimes, en proposant un concours où les dessinateurs et dessinatrices allaient réaliser une œuvre originale pour participer : les associations d’auteurs voyaient rouge

« Ce “concours” présente toutes les caractéristiques préjudiciables aux arts graphiques qui sont dénoncées depuis des décennies par les auteurs des arts visuels », expliquait Katerine Louineau, du Comité Pluridisciplinaire des Artistes-Auteurs et des Artistes-Autrices (CAAP) à ActuaLitté.

Épineux, problématique, et peu raccord avec les questions de juste rémunération des auteurs qui allaient produire une œuvre originale, sans contrepartie. « Ils ont baptisé “concours” une commande graphique, pour éviter d’en respecter les règles et le coût. Et ne rémunèrent pas les projets graphiques originaux réalisés spécialement pour cette commande déguisée en concours », poursuivait Katerine Louineau. 
 

Un appel à candidature, plus vertueux


Bien inspiré, le ministère faisait déjà marche arrière et bascule désormais sur une candidature où les auteurs présenteront un porte-folio d’œuvres déjà produites. En somme, plus question de s’échiner, on soumet un ensemble de dessins déjà réalisés et le jury aura à charge de retenir 10 candidats. C’est à ce moment que chacun devra fournir un dessin original, permettant au jury d’arrêter définitivement son choix.

« Le créateur de la proposition adoptée recevra une dotation de 10 000 euros et les neuf autres candidats, dont les propositions n’auront pas été retenues, une dotation de 1 000 euros chacun », indique la rue de Valois. 

« Maintenant, le travail est payé : avant, non », se félicite Katerine Louineau. « Faire un dessin c’est du travail, c’est ce qui leur avait échappé au départ. »

Il faudra se rendre à cette adresse pour consulter le règlement et soumettre sa candidature.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.