Pour ses 90 ans, l'album Tintin au Congo reprend des couleurs

Maxim Simonienko - 12.01.2019

Manga/BD/comics - Univers BD - tintin congo couleurs - casterman moulinsart divergence - tintin congo numérique


Pour ses 90 ans, le 10 janvier 2019, Tintin au Congo s'est offert une nouvelle colorisation de la version originale de son aventure africaine, mais seulement en version numérique. Une modernisation qui soulève tout de même quelques réactions, notamment en raison du passé polémique de l'oeuvre d'Hergé. Elle a souvent été attaquée devant les tribunaux pour racisme et interdite dans les bibliothèques de plusieurs pays.

Debarshi Ray - CC BY-SA 2.0


Au départ, le célèbre journaliste parcourait un monde en noir et blanc ou, plus rarement, en bleu très clair. Ce n'est qu'à partir de 1942, avec une refonte de ses albums en un format de 62 pages, qu'Hergé a entrepris la mise en couleur systématique de toutes ses histoires.

Seulement deux ans après la colorisation de Tintin au Pays des Soviets, écoulé à 300.000 exemplaires depuis sa sortie remastérisée en janvier 2017, cette réédition de Tintin au Congo ne sera pas imprimée en format papier pour le moment. Les fans devront se contenter, pour le moment, de leurs tablettes numériques pour (re)découvrir les aventures du reporter en Afrique.

Pour cette édition anniversaire, les éditions Moulinsart sont reparties des planches dessinées en noir et blanc par Hergé en 1930 et 1931, destinées au supplément pour enfants du quotidien Le vingtième siècle, à Bruxelles. Dans cette réédition numérique, c'est la couleur ocre jaune qui domine.

<

>


 

En cause, une divergence d'opinion existant entre la maison Moulinsart, la société gérant les droits de l'œuvre d'Hergé, et Benoît Mouchard, directeur éditorial de Casterman, éditeur et distributeur des albums BD de Tintin. L'éditeur aimerait que cette aventure « remasterisée ou non, soit précédée d'un avertissement » en expliquant le contexte dans lequel a été rédigée l'œuvre et la confronter à la réalité historique de l'époque. Une option qui n'est pas partagé par Yves Février, directeur du numérique aux éditions Moulinsart, qui espère de son côté qu'une impression « aura lieu prochainement ».

La démarche de Casterman a été saluée par un homme d'origine congolaise, à l'encontre des éditions Moulinsart, le 10 janvier à Bruxelles lors de l'événement : « On a passé des années, sans financement, à déconstruire les préjugés véhiculés dans cette bande dessinée. Et aujourd'hui on ressort cet album tel quel et sans le recul nécessaire. »
 
Nick Rodwell, administrateur délégué de Moulinsart, a l'intention de sortir une version recolorisée tous les deux ans des neuf albums qui, en édition originale, étaient d'abord sortis en noir et blanc. Pour être en accord avec l'actualité, Moulinsart espère ainsi une réédition de Tintin en Amérique à l'automne 2020, juste à temps pour nouvelles élections américaines.

via rtbfe.be


Commentaires
Effectivement,un "avertissement" permettant de repositioner cette BD de Tintin dans son contexte d'époque pourrait paraître comme bienvenue ....Mais le fait-on pour les discours de Robespierre ou d'autres ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.