Prix Harvey 2012 : Dardevil, Gotham et les Muppets

Clément Solym - 10.09.2012

Manga/BD/comics - Comics - harvey awards - récompense - dardevil


Ce week-end, la convention de Baltimore avait comme point d'orgue la remise des Harvey Awards. Récompense baptisée en l'honneur d'Harvey Kurtzman, dessinateur et fondateur du déjanté Mad Magazine, ces prix sont particulièrement prescripteurs puisque décernés par la profession.

 

Acteur d'importance dans le format numérique du comics, Mark Waid remporte le prix du meilleur scénariste pour Dardevil, un talent qui participe au prix de la meilleure série (en cours ou limitée) et celui de la meilleure nouvelle série pour le diable à la canne. Et ce n'est pas tout. Un autre Harvey illustre les encrages de Joe Rivera sur cette publication. On espère que la plateforme numérique de Waid, Thrillbent, profitera de cette nouvelle palme. Néanmoins, c'est un autre acteur numérique qui reçoit celui du meilleur comics en ligne : « HARK!  A VAGRANT », de Kate Beaton qui est plus à rapprocher des web comics strip que des productions de Madefire ou Thrillbent.

 

Guerre de Cent Ans et étalon noir

 

Côté dessinateur, J.H Williams est honoré pour sa Batwoman (meilleur artiste et meilleure couverture de numéro), la pose lascive du personnage félin aura certainement convaincu les votants. Deux récompenses qui confirment la grande qualité des déclinaisons de l'univers de Gotham que ce soit par Grant Morrison (Batman) ou le tandem Winick et March pour la remise à zéro de Catwoman. Concernant le meilleur coloriste, la récompense va à Dave Stewart pour ses coloris d'Hellboy : The Fury de Dark Horse. Trop souvent omis dans cette guerre de Cent Ans entre Marvel et DC, l'étalon noir récupère également le prix de la meilleure anthologie et de la meilleure adaptation pour une œuvre étrangère. Il s'agit du premier volume compilatoire de Manara, Indian summer and other stories.

 

 

Autre belle série de récompenses, Tale of Sand de Jim Henson. Disparu en 1990, le papa des Muppets reçoit à titre posthume le prix du meilleur roman graphique et du one-shot. Jamais porté à l'écran, l'album est l'adaptation du script relatant la traversée d'une terre désertique par un homme pris en chasse par différentes créatures. Une nouvelle fois, le récit est le fruit de la collaboration entre le marionnettiste et Jerry Juhl. 

 

Bien qu'il subisse un traitement adulte, le volume rappelle tout de même les muppets par le nombre d'animaux anthropomorphes et les couleurs parfois criardes des planches. L'ouvrage avait déjà reçu trois prix aux Eisner Awards de juillet dernier. Cette pépite aura été découverte dans les archives de la compagnie d'Henson avant d'être publiée par Archaia.

 

Ces Harvey Comics ont également été l'occasion de rendre un nouvel hommage à la carrière de Joe Kubert, disparu cet été.

 

 Via le site officiel des Harvey Awards




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.