L'exploitation sexuelle des adolescents japonais, dénoncée en manga

Clémence Chouvelon - 26.02.2015

Manga/BD/comics - Univers Manga - Japon manga - exploitation sexuelle - adolescents japonais


Une association tokyoïte, Lighthouse, a publié ce lundi 23 février son manga destiné à la prévention d'une réalité sordide au Japon : l'exploitation et le harcèlement sexuel des adolescents. Selon l'Agence de Police nationale japonaise, ce sont pas moins de 7600 crimes concernant des mineurs qui ont été enregistrés en 2013. Le titre, Blue Heart, est le produit d'une campagne de financement participatif.

 

 

 

L'association Lighthouse est connue pour ses services d'aide aux victimes de prostitution et de pornographie infantile. Ils ont reçu depuis le début de leur service d'aide en 2005 plus de 3000 appels et messages de victimes, surtout des femmes et des mineurs. « C'est souvent difficile pour les lycéens de réaliser ce qui constitue un crime sexuel », a déclaré Shihoko Fujiwara, une représentante de Lighthouse.

 

« Cette bande dessinée est pensée pour donner des exemples aux jeunes de comment de tels délits peuvent se mettre en place autour d'eux. » Lighthouse a eu l'idée de publier un manga traitant de cette problématique de plus en plus inquiétante au Japon après la plainte d'une jeune fille en 2013. Des photos explicites de la jeune fille avaient été postées en ligne sans son consentement.

 

Le titre, Blue Heart, un manga en un tome de 84 pages, propose trois histoires traitant de crimes contre les mineurs, basées sur les témoignages d'adolescents. La première traite de l'exploitation marchande et sexuelle de lycéennes. Une jeune fille est piégée par une offre d'emploi alléchante, mais elle finit par être victime d'un crime sexuel. Blue Heart a été financé par une campagne de crowdfunding lancée l'année dernière, et a récolté plus d'un million de yens du public.

 

Le titre, imprimé à 1000 exemplaires, sera distribué dans les bibliothèques et établissements scolaires prêts à payer l'affranchissement postal. Lighthouse prévoit de le rendre disponible gratuitement en version numérique courant avril au Japon, dans l'espoir de toucher le plus d'écoles possible et offre depuis lundi 150 copies aux personnes ayant précommandé le titre.

 

En janvier dernier, Lighthouse a déposé une plainte pour la vente de livres contenant de la pornographie enfantine sur Amazon Japan, ce qui a mené à une enquête policière. Peu après la plainte, les ventes de 60 % de ces marchandises ont été arrêtées.