medias

Pub censurée : les Vieux Fourneaux fument le calumet de la RATPaix

Nicolas Gary - 10.11.2018

Manga/BD/comics - Univers BD - vieux fourneaux Dargaud - RATP régie publicitaire - cigare chique fumer


La sortie du tome 5 des Vieux Fourneaux, la série de Wilfrid Lupano (scénar) et Paul Cauuet (dessin) a manqué de faire dérailler la RATP. Pour une sombre histoire de cigare, la régie publicitaire a envisagé de refuser la promotion prévue par les éditions Dargaud. De quoi couper la chique, non ?



 

 

Les vieux fourneaux, ce sont quatre tomes, plus d’un million d’exemplaires vendus, et un film qui a réalisé 700.000 entrées. On avait alors à l’affiche Pierre Richard, Eddy Mitchell, Roland Giraud et Alice Pol, pour balancer la fine équipe. Le premier volume des aventures rocambolesques des trois septuagénaires avait d’ailleurs remporté le Fauve d’Angoulême. 

 

Nul besoin donc de préciser que le cinquième opus était non seulement attendu du côté lecteur, mais surtout couvé et bichonné côté éditeur. 

 


 

La librairie BDFugue.com raconte la suite de l’histoire : « Alors l’éditeur soigne son marketing : timing impeccable avec une date de parution idéale et bien sûr campagne de promotion complète. Pour les Parisiens, le choix du canal de communication s’est porté sur une campagne d’affichage, notamment dans le métro. La création s’impose : la couverture de l’album, très identifiable avec le principe de bichromie qui n’est d’ailleurs pas étranger au succès de la série ! »


Sauf que ça ne va pas le faire : attendu que Pierrot a un cigare en bouche, impossible de diffuser la campagne. Et le scénariste, Lupano, dégaine :

 

 


Il aura fallu que la presse s'empare de l'histoire. Libération, qui a sorti l’info, avait pris contact avec Mediatransports, la fameuse régie des transports de Paris. Explications données par l’éditeur : le cigare est indissociable du personnage, chose qui épargne alors l’écueil de la loi Evin. Tout ira pour le mieux...

 

Dans cette nouvelle aventure, les trois compères ont passé les 80 ans, et ça bataille sec. Bons pour l’asile ne manque pas d’humour, définitivement.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.