Qian Yu vous narre la Nuit du Fantôme

Clément Solym - 22.03.2008

Manga/BD/comics - Univers Manga - nuit - fantôme - Qian


Un manhua très original qui fera taire tous les grincheux qui pensent que la bande dessinée chinoise n'est qu'une pâle copie des manga. Qian Yu, avec qui nous avons échangé quelques mots lors du Salon du Livre, signe ici un manhua de très bonne qualité, à l'histoire bien ficelée, et aux illustrations envoûtantes.

Yu Qiushuang a été assassinée et retrouvée dans une malle à l'auberge du cotonnier de Changzhou. Elle était la fille de Yu Mulan, le gouverneur de la ville de Yu des monts Kunlun. La nuit de sa mort on a de plus entendu le hululement d'un fantôme. Cette mort mystérieuse lui est automatiquement attribuée. Parallélement à ça dans le village de Pingshan apparaît « le pavillon de bon augure ». Il s'agit de la maison de Lotus Li, un médecin qui, dit la légende, peut ramener les morts à la vie. Notre médecin va être aussitôt sollicité pour cette terrible affaire. Mais pourra-t-il ramener Yu Qiushuang à la vie ? Il semble ne pas être véritablement celui que l'on croit.

L'histoire adaptée d'un roman de Ye Pingping n'a rien à envier à un bon Sherlock Holmes avec un soupçon de fantastique en prime. Le scénario est complexe et se dénoue dans une grande scène finale pleine de rebondissements.

Les dessins sont vraiment somptueux. On les croirait fait à l'aquarelle avec des couleurs pâles. Pour peu on se croirait dans une Chine ancienne. Celle des empereurs, celle qui resplendissait de mille feux. Nous pourrions faire l'apologie de chaque planche, mais nous préférons vous laisser découvrir ce titre, que nous vous conseillons chaudement.

En tout cas, nous à la rédaction on attend avec impatience les prochains tomes de cette série. Et on espère, avec Qian Yu que les éditeurs chinois deviennent un peu plus hardis, et favorisent le développement d'un style plus chinois pour les manhua. En voyant ce bel ouvrage tout en couleurs, on se dit que la production chinoise pourrait nous offrir bien des trésors.

Enfin, nous tenons à saluer les éditions Xiao Pan, pour la qualité de l'édition. La couverture cartonnée est superbe. Et les pages qui semblent elles aussi cartonnées, sont très agréables au touché et d'un grand confort. Le petit art-book bonus à la fin de la bande dessinée est un vrai plaisir. N'hésitez donc pas à vous offrir ce petit bijou de manhua édité donc chez Xiao Pan et vendu au prix indicatif de 14 euros.

Ps : Copyright couverture et planches, Xiao Pan 2008©