Rachat de ComiXology : "rebattre les cartes contre la concentration"

La rédaction - 14.04.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - BD numérique - comiXology - Amazon


Le rachat du revendeur de BD numériques comiXology, par l'éternel Père Fouettard, Amazon, a provoqué de légères secousses, d'un niveau parfois sismique. Ni nous évoquions dans nos colonnes les répercussions pour les librairies indépendantes, la plateforme Sequencity souligne avant toute chose le monopole de fait qui va s'instaurer. Sollicitée par ActuaLitté, la Cité des Arts Séquentiels analyse la situation avec sang-froid. 

 

 

 

 

Nous reproduisons dans son intégralité la réaction du cofondateur, Samuel Petit. 

 

En rachetant ComiXology, Amazon crée un monopole sur la vente de BD numériques, et les éditeurs devraient être plus que jamais ouverts à diversifier leurs canaux de distribution.

 

Alors que ComiXology truste aujourd'hui le marché américain du comics, paradoxalement cette acquisition devrait permettre à des solutions nouvelles d'émerger, et de rebattre les cartes contre toute concentration.

 

Ainsi, Sequencity entre sur le marché de la bande dessinée numérique avec une approche radicalement différente de celle de ComiXology : travail actif auprès de l'IDPF en faveur d'un standard ouvert pour la bande dessinée, afin de sortir de la logique des formats propriétaires, intégration inédite au sein de sa librairie numérique de libraires physiques de BD, qui aux États-Unis doivent se sentir particulièrement menacés par ce rachat, etc.

 

Sequencity propose en effet aux libraires de se battre sur le seul terrain qu'Amazon ne saurait investir : offrir une recommandation humaine qualifiée aux lecteurs numériques.