Raoul Cauvin démissionne : "Il faut être fou pour être éditeur"

Nicolas Gary - 02.04.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Raoul Cauvin - Sandawe - directeur éditorial


C'est finalement dans un éclair de lucidité que Raoul Cauvin, nommé hier directeur éditorial des éditions Sandawé, a décidé que ce travail n'était pas pour lui. Une journée aura suffi pour que le scénariste prenne mesure de l'ampleur de la tâche. 24 heures et un surmenage terrible, qui lui ont fait lancer vers les cieux, cet apophtegme implacable : « Plus jamais… Plus jamais… Il faut être fou pour être éditeur. »

 

 


 

 

Le cofondateur de de la maison participative, Patrick Pinchart, est évidemment déçu, mais comprend bien. Après avoir examiné la soixantaine de projets en attente d'une réponse, Raoul Cauvin a préféré laisser tomber la charge, et a signé la lettre de démission la plus rapide que l'ouest, sur une palette graphique toute neuve, offerte pour inaugurer sa prise de fonction. Dans son communiqué, l'éditeur déplore la fin précoce des oeuvres envisagées. 

Nous devons donc malheureusement annoncer aux auteurs qui avaient commencé à retravailler leur œuvre en suivant ses conseils qu'ils doivent revenir à leur première version : "Toxic Boy" ne sera pas une BD gros-nez en couleurs; "Lance Crow Dog" ne deviendra pas une série western humoristique; et "Dessous la montagne des morts" ne se transformera pas en série "tout public" rondouillarde. Nous sommes convaincus que vous le regrettez tous. Mais ce sont les aléas d'une maison d'édition. Et nous tenions à vous en faire partager les coulisses, en toute honnêteté.

 

 

 

Pour le coup, et comme il n'y a pas de petits profits - accessoirement, parce qu'il nous a promis une commission - nous relayons également l'annonce de Sandawe : 

 

Occasion à saisir : tablette graphique haut de gamme ayant servi moins de 24 h. Particularité : elle porte une citation et la signature d'un célèbre auteur de bande dessinée dont nous préservons l'anonymat. Pour collectionneurs uniquement.

 

Écrire à la rédaction pour de plus amples informations, nous transmettrons.