medias

Réédition des Aventures de Bamboula : une nécessité, vraiment ?

Florent D. - 08.01.2018

Manga/BD/comics - Univers BD - aventures bamboula Mat - racisme bande dessinée - bamboula racisme BD


Avec Marcel Turlin, alias Mat, les éditions Rouff commencèrent, à compter de 1952 et jusqu’en 1960, la publication de plusieurs séries d’albums. On comptait ainsi sur les merveilleuses aventures de Bouclette, celles de Viviane et enfin de Bamboula. Ce facétieux personnage aux pommettes rondes, au nez épaté et aux grosses lèvres rouges méritait-il de survivre à son auteur ? Manifestement oui.


Les aventures de Bamboula
ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

Les éditions de Varly, spécialisées dans la réédition d’anciens albums entrés pour certains dans le domaine public, proposent en effet de redécouvrir Les aventures de Bamboula, rééditées. On trouve au sein de leur catalogue des choses comme Bibi Fricotin, Nick Carter ou encore la Bande des pieds Nickelés d’après Forton. Alors que le procès contre Tintin au Congo n’a pas commencé de finir, les albums de Bamboula, le personnage de Mat, retrouvent le chemin des librairies. 

 

« L’auteur Marcel Turlin, dit “Mat” (1895-1982), était un homme de cœur. Il aimait faire rire les enfants et il détestait l’injustice. Il souhaitait la fraternité entre les hommes », explique Georges Fernandes en guise de présentation de l’album. Mais également de rappeler que « Bamboula » est une insulte en France : « Personne ne devrait dire le contraire. Il y eut de nombreuses utilisations, la dernière en date est pour désigner avec une forte connotation raciste, les Africains. »

 

Le personnage va débarquer en France, quittant son Afrique noire natale, pour se retrouver dans une famille bien blanche, « sans préjugés. Il va devoir apprendre et comprendre ce monde qu’il ne connaît pas », poursuit l’éditeur, pour qui Bamboula « est le petit garçon que tous les parents rêvent d’avoir ». 


Les aventures de Bamboula
ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

D'après l'éditeur, la série n’avait pas connu un grand succès à sa sortie, parce qu’il « n’était pas logique de dire du bien des hommes de couleur ». Dans l'album, si Bamboula commet des erreurs par méconnaissance de ce pays et de cette société qu'il ne connaît pas, « il est courageux et honnête, un modèle pour les enfants », indique-t-il.

 

Mat, également créateur d'Oscar le canard et Charlot, pratiquait volontiers l’humour et le loufoque — rappelons qu’en 1980, le festival de la BD d’Angoulême consacra une rétrospective à son œuvre. Depuis l’an passé, les éditions de Varly ont repris la réédition intégrale de l’œuvre de Mat : « Nous allons rééditer l'ensemble de ses œuvres, soit une centaine d'albums », nous confie l'éditeur.


Si Mat a « comme tant d'autres, pendant l'Occupation, dû nourrir sa famille : il a fait des dessins pour enfants pour la presse collaborationniste, comme Hergé, Jijé et d'autres, mais Mat, lui, n'a jamais dîné avec des représentants nazis », souligne l'éditeur, qui affirme toutefois « l'humanisme » de l'auteur.
 

Et d’assurer que le contenu de l’album « est le contraire de la connotation raciste », d’autant plus que « l’auteur a toujours mis en valeur la fraternité et pointé du doigt l’idéologie des extrémismes ». De quoi justifier la réédition de la série, selon l'éditeur, qui « n’est pas raciste. Personne ne devrait dire le contraire ».

La création du personnage en 1951, selon l'éditeur, était un moyen pour l'auteur « de mettre en avant la bêtise humaine de la société moderne. Bamboula rencontre toutes sortes de personnages, des adultes, des Blancs, qui vont être voleurs, fainéants, menteurs... »


Les aventures de Bamboula
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

L’humour employé dans le livre tourne constamment en dérision Bamboula, sorte de Candide post-Seconde Guerre mondiale, allant jusqu’à, bien entendu, utiliser le langage de « petit nègre » pour le faire parler. C’est également en se logeant dans la soute d’un avion, clandestinement, qu’il va partir d’Afrique pour atterrir en Europe. 
 

Le Premier Ministre “n'a pas peur” de la réédition
des pamphlets de Céline


Le recueil, qui contient 4 histoires des Aventures de Bamboula, sera publié en février prochain. « Je pense que c'est le bon moment pour republier ces aventures, dans une société française toujours raciste », affirme l'éditeur, qui précise à nouveau que l'album est « à l'inverse du racisme ». « Je pense qu'il est bon de replacer des mots dans un contexte historique pour savoir pourquoi ils sont interdits et ne doivent plus être utilisés », ajoute-t-il.


Les aventures de Bamboula
ActuaLitté, CC BY SA 2.0




Commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.