Entre Van Hamme et ses dessinateurs, l'histoire d'amour finit mal... en général

Nicolas Gary - 24.07.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Largo Winch - Jean Van Hamme - Philippe Francq


De l’eau, du gaz, ou alors quelques étincelles pas loin d’un baril de poudre... La décision de Jean Van Hamme d’arrêter la BD Largo Winch dont il assurait le scénario avait comme une odeur de brûlé. Ses déclarations d’amour à l’attention du dessinateur Philippe Francq avaient quelque chose du règlement de compte. Ce dernier décide alors de mettre les choses au clair.

 

 

 

« En fait, je n’avais pas prévu d’arrêter si tôt. Et puis sont survenus de petits problèmes. Disons que les atomes crochus entre Philippe Francq et moi se sont décrochés », assurait Van Hamme. Et d’ajouter : « J’ai du mal à continuer à m’entendre avec les personnes qui se prennent un peu la grosse tête. » Tout cela passait mal, même si, un peu plus loin, il comparait le dessinateur à un Sergio Leone de la bande dessinée.

 

Alors voilà, Francq s’explique, détaille, et corrige : cette histoire de grosse tête, d’abord, ce serait plutôt la poêle qui se moque du poêlon. « Je n’ai rien d’un mondain », aligne-t-il. Et sur ces atomes crochus : « Les différends qu’il évoque sont de son fait, pas du mien. Je n’ai absolument rien à reprocher à Jean, d’autant que c’est avec lui que j’ai réalisé mes meilleurs albums, que j’ai vécu mes plus belles années professionnelles. »

 

La suite ne sera pas dévoilée dans la presse, il est des choses dans la cuisine interne, qui méritent de rester entre les hommes. En revanche, Francq revendique une certaine lucidité : « J’observe simplement que Jean a fini par se fâcher avec tous les dessinateurs avec lesquels il a collaboré, et auxquels il doit une partie de son grand succès. Je suis juste le dernier en date (rires). » 

 

Le prochain tome sortira en décembre, comme prévu, et le tome 21 15 mois plus tard — une habitude que les deux ex-collaborateurs avaient prise. On s’amusera tout de même de la petite réflexion bien sentie, quant au futur collaborateur qui reprendra Largo : ce ne sera assurément personne de la BD franco-belge, car « aucun professionnel du 9e Art n’a les qualités pour reprendre ce titre. Enfin, c’est un constat tout à fait subjectif, hein ». (via 20 minutes)

 

Sur France TV Info, le dessinateur semble avoir mis un peu d’eau dans ses récriminations : « Je connais Jean par cœur. C’est quelqu’un de très direct, mais dont les propos peuvent parfois dépasser la pensée. Je ne comprends pas ce qu’il a voulu dire par “grosse tête”, parce que je ne pense pas que ce soit mon cas. En revanche, il n’a peut-être pas aimé que je prenne de l’assurance au fil des années. » Il est vrai qu’au début de leur collaboration, Philippe Francq était un petit jeune, d’une vingtaine d’années.


Pour approfondir

Editeur : Dupuis
Genre : bandes dessinees...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782873930370

Largo Winch ; intégrale t.1

de Jean Van Hamme, Philippe Francq

Ce volume rassemble les quatre premiers épisodes de cette série best-seller, reproduits dans leur version originale en noir et blanc. En partie adapté de ses propres romans par Jean Van Hamme, ce western financier, dessiné avec élégance et rigueur par Philippe Francq, est LA référence incontournable de la bande dessinée d'action des années 90. Mise en scène énergique et dialogues percutants font de ce suspense à l'américaine un modèle du genre. Jeune héritier d'un empire économique pesant dix milliards de dollars, Largo Winch en véritable James Bond de la haute finance doit faire face à tout ce que le business compte comme prédateurs cupides. De New York à Istanbul, c'est tout l'univers doré des milliardaires, avec ses créatures de rêve, ses palaces et autres jets privés, que les auteurs s'amusent à faire voler en éclats.

J'achète ce livre grand format à 11.90 €