Retour du comics qui fit de Martin Luther King un superhéros

Julien Helmlinger - 21.01.2014

Manga/BD/comics - Comics - Comics - Mouvement des droits civiques - Martin Luther King


Si le comics a été ainsi nommé pour ses vertus humoristiques, le médium se prête à des sujets plus sérieux comme la communication politique. Le pasteur et militant afro-américain Martin Luther King fait désormais partie des figures historiques les plus influentes du siècle dernier, et si bien qu'un roman graphique mettant en scène sa lutte pour les droits civiques refait surface à l'ère numérique. Une oeuvre publiée initialement en 1958, ayant depuis inspiré d'autres mouvements à travers le globe, bientôt disponible chez les e-libraires majeurs.

 

 

 

 

Publié initialement en janvier 1958, Martin Luther King and The Montgomery Story raconte en seize pages l'épisode qui a vu les militants pour les droits civiques boycotter les bus de la bourgade de l'État d'Alabama. Un mouvement qui débuta en 1955 et se poursuivit jusqu'en décembre 1956, et consistait en une opposition non violente à la politique de ségrégation menée par la ville.

 

Si le mouvement avait dû faire face à une vive répression, les domiciles de Luther King et de l'avocat Edgar Nixon ayant notamment été dynamités, la Cour suprême allait statuer le 13 décembre 1456 que la ségrégation dans les transports était anticonstitutionnelle. Un grand pas pour l'égalité même s'il fallut encore attendre jusqu'en 1964 pour que le Civil Rights Act ne sonne définitivement le glas pour les lois ségrégationnistes aux États-Unis.

 

Le comics avait été commandité par une organisation pacifique baptisée Fellowship of Reconciliation, réalisé par des artistes anonymes, avec l'autorisation du pasteur emblématique qui y aurait même apporté ses propres retouches. L'ouvrage se veut informatif et peut servir de base d'enseignement de la méthode de protestation non violente, tandis que le choix du médium semble s'y prêter à merveille. 

 

Cette initiative inspira plus tard d'autres personnalités politiques américaines, qui usèrent à leur tour du format BD pour faire passer leurs messages. Ce fut le cas notamment pour John Lewis, un autre vétéran du mouvement des droits civiques, ou encore pour le chrétien fondamentaliste Jack Chick. Même Macdonald en fit de même, mettant en scène son clown Ronald dans un comics visant à promouvoir le scoutisme auprès de la jeunesse...

 

En 2003, le roman graphique The Montgomery Story, toujours d'actualité, a finalement été traduit en arabe et aurait donné des idées à la jeunesse égyptienne au cours du Printemps arabe. Le voici bientôt de retour en numérique, publié par Top Shelf Productions, à télécharger via les plateformes Amazon, ComiXology ou encore via l'iBookstore.

 

Ci-dessous, une vidéo présentant les origines du comics :