Jack Kirby : l'homme qui a inventé le comics, ou peu s'en faut

Nicolas Gary - 03.02.2015

Manga/BD/comics - Comics - Jack Kirby - Captain America - exposition Angoulême


Il a travaillé avec Joe Simon, autour de Captain America, puis avec Stan Lee, pour révolutionner le monde du comics plus en profondeur : Avengers, X-Men, ou encore Hulk, Galactus et le Surfer d'Argent, sont autant de créations issues de l'esprit fantastique de Jack Kirby. Angoulême proposait de découvrir une exposition avec une rétrospective sincèrement grandiose. 

 

Exposition Jack Kirby Angoulême

ActuaLitté, CC BY SA 2.0 

 

 

Jacob Kurtzberg, alias Jack Kirby, n'a pas, à proprement parlé, inventé les super héros. Mais il aura pris part à tant de créations, que l'on ne peut lui contester toute la force de l'inventivité. Né à New York en 1917, il commence à travailler à l'âge de 18 ans, d'abord comme intervalliste pour des studios de dessins animés, puis comme assistant d'auteurs de comic strips.

 

Même quand on n'apprécie pas particulièrement le monde des super héros, les univers de Kirby forcent le respect. Les personnages ont de la puissance, du courage, une ampleur encore inconnue avant les premières planches. Avec Captain America, c'est dans la plus proche histoire que Kirby se glisse, en proposant un héros qui va casser la gueule du dictateur allemand, Adolf Hitler.  

  

Joann Sfar se souvenait avec émotion du moment où sa route d'enfant a croisé les créations de Kirby : « Lorsqu'on découvre la lecture à travers les bandes dessinées de Kirby, on apprend la façon de dessiner les matériaux qui constituent le monde. Les codes qu'il utilise pour exprimer la puissance, les torrents d'électricité, de sable, la façon dont il fait hurler ses personnages. Tout ça arrive dans une jeune tête avant les vraies choses. 

 

Quand, plus tard, on verra des images de guerre à la télévision, on se dira que la vie copie les dessins de Kirby. On sera persuadé, avec raison, que les forces qu'il convoquait dans ses livres étaient l'alphabet constitutif d'un monde en mouvement. » 

 

 

 

Certes, Kirby n'est pas aussi connu du grand public que Stan Lee et son célèbre Spider-Man, mais ses héros sont aujourd'hui les coqueluches des studios hollywoodiens. En un siècle, il a arpenté des mondes futuristes, scénarisés des aventures folles – jusqu'à inventer Ant-Man, qui sortira prochainement au cinéma. 

 

Il démarrera son travail pour Marvel, puis claquera la porte pour se rendre chez DC Comics, mais, quel que soit l'éditeur, il semble bien que Kirby n'ait connu que des déboires. Ce n'est d'ailleurs que récemment que Marvel a concrétisé un accord avec ses ayants droit, pour rendre la paternité qui lui revenait, sur des dizaines de personnages aujourd'hui exploités par l'éditeur. 

 

Le rythme de travail était rude, dans les années 1960, au sein de la Maison des Idées, sous la direction du sémillant et énergique Stan Lee. Un peu trop, peut-être : Steve Ditko et Joe Simon s'étaient déjà fait la malle, et Jack Kirby s'est finalement résolu à les suivre, après avoir tenté de suivre la cadence. « Je n'ai pas cette sensation de répression qui existe chez Marvel », expliquait-il en interview peu après son départ, alors qu'il travaillait chez... DC Comics.

 

 Exposition Jack Kirby Angoulême

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le souci, c'est que la qualité des dessinateurs, et l'impossible ubiquité de Stan Lee avaient peu à peu fait peser la charge des scénarios sur les dessinateurs eux-mêmes. Qui ne s'en trouvaient guère récompensés, puisque la signature de Stan Lee, véritable marque, déjà à l'époque, apparaissait partout. Il faut dire que, face à des artistes timides et peu désireux de se mettre en avant, Lee avait des qualités indéniables de communicant.

 

Les éditions Neofelis proposent également, depuis septembre, une biographie racontant l'histoire de Jack, en deux tomes : Jack Kirby, le superhéros de la bande dessinée. 

Suivez, avec des centaines de photos, d'illustrations et de crayonnés, le parcours de Jack Kirby, de sa jeunesse dans les quartiers pauvres de New York en passant par sa mobilisation en France pendant la Seconde Guerre mondiale, jusqu'au milieu des années 60 et son travail éblouissant sur les titres mythiques Marvel Comics !

 

À retrouver en librairie

 

Le tout est en édition limitée, et passe en revue les années 1917, sa naissance, à 1965, puis dans un second temps, de 1966 à 1994.