Robert Kirkman règle ses comptes à l'amiable

Clément Solym - 26.09.2012

Manga/BD/comics - Univers BD - Robert Kirkman - Michael Tony Moore - Walking Dead


Qui pense Walking Dead pense Robert Kirkman, mais le scénariste barbu n'est évidemment par le seul être vivant derrière l'univers peuplé de morts, vivants eux aussi. Son ancien associé, Anthony "Tony" Moore en sait quelque chose, et avait attaqué en justice Kirkman, en lui reprochant de s'être approprié la paternité, et surtout les royalties, des séries BD et TV.

 


Zombie Walk 2010

Zombie Walk 2010, rodolpho.reis, CC BY-NC-SA 2.0

 

 

 Le litige remonte au mois de février, lorsque Tony Moore avait traîné son ami du lycée au tribunal, en l'accusant de s'être approprié les droits de la série dessinée, mais aussi de celle produite par AMC. (voir notre actualitté) Moore aurait dû toucher 60 % des droits sur la bande dessinée, et seulement 20 sur la série télévisée, avant de s'estimer berné par son ex-collaborateur, lequel lui aurait fait signer une cession de droit dès 2005.

 

Mais ce message est venu rassurer les lecteurs sur les relations entre les deux hommes : « Robert Kirkman et Tony Moore sont heureux d'annoncer qu'ils sont parvenus à un accord à l'amiable dans leurs procès respectifs et chaque partie a résolu ses litiges, pour la satisfaction de tous. »

 

Le même communiqué précise toutefois que ni l'un ni l'autre ne révéleront les détails de l'accord, et que chacun retourne à sa vie et activités, point barre.

 

Nul ne saura donc si les deux quidams sont redevenus aussi fraternels qu'il y a quelques années : Moore avait tout de même qualifié Kirkman de « menteur patenté et fraudeur », mais nul doute qu'une ardoise de copyrights en efface une d'insultes...