Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

SAGA #12 : ComiXology avait anticipé la censure d'Apple

Clément Solym - 11.04.2013

Manga/BD/comics - Comics - censure d'Apple - ComiXology - comics


À force de voir le mal partout, et la censure erratique d'Apple en particulier, on finit par s'aveugler un peu. Brian K. Vaughan - et la presse avec lui - s'enflammait hier : le tome 12 de son comics, SAGA, était censuré, croyait-il. Et d'accuser Apple d'être à l'origine de cette situation, estimant que deux petites vignettes, où l'on voyait une fellation administrée par un homme, avaient provoqué le refus d'Apple. 

 

 

 

 

Depuis deux jours, les accusations sont répercutées dans la presse, et comme Apple n'a pas vraiment l'habitude de répondre aux questions, difficile d'en savoir plus que ce que disait le dessinateur. 

 

Et c'est là qu'intervient David Steinberg, PDG de ComiXology, qui commercialise cette fameuse version numérique, pour tenter de reprendre le contrôle de la situation. Et rectifier la vérité.

 

« Au cours des dernières 24 heures, on a beaucoup parlé de la censure d'Apple contre le tome 12 de SAGA, de notre application Comics, présente dans l'App Store, du fait d'une représentation de relations homosexuelles. Ce n'est tout simplement pas vrai, et nous allons clarifier la situation », assure-t-il. 

 

« En tant que partenaire d'Apple, nous avons l'obligation de respecter ses politiques pour les applications et les livres proposés dans les applications. En s'appuyant sur notre compréhension de ces conditions d'utilisations, nous avons considéré que SAGA #12 ne pourrait pas être disponible dans notre application, aussi avons-nous décidé de ne pas la diffuser ce jour. »

 

En somme, c'est le revendeur qui décide d'anticiper la possible colère d'Apple, et préfère censurer l'artiste, sans même lui en toucher un mot. Mais ComiXology assure n'avoir pas pris en compte le fait que la fellation met en scène deux hommes, « un jugement tout à fait hors de propos, quelles que soient les circonstances », assure Steinberg. 

 

La bonne nouvelle est donc qu'il faut faire amende honorable, pour une fois, et reconnaître qu'Apple n'est pas responsable de cette censure. La mauvaise, c'est que ComiXology a donc joué le jeu de la censure, impliquant que les partenaires d'Apple commencent à prendre le pli d'une politique de restrictions sur les oeuvres. « Nous nous excusons auprès du créateur de SAGA, Brian K. Vaughan, Fiona Staples et Images Comics pour le malentendu que cela peut avoir provoqué », conclut le PDG.