Saint Seiya (Les chevaliers du zodiaque), The lost canvas T6

Clément Solym - 10.07.2009

Manga/BD/comics - Univers Manga - saint - seiya - lost


Nous attendions le tome 6 de Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque), The lost canvas avec grande impatience tant le suspens à la fin du tome 5 était grand. En effet Hades, venait de faire irruption dans le sanctuaire pour rencontrer Athéna. Qu'allait-il ressortir de cette rencontre ? Était-ce déjà la fin de la guerre sainte ? La réponse dans ce tome.

L'histoire :


Hadès arrive donc dans le sanctuaire, directement là où se trouve Athéna. Les chevaliers d'or sur place ressentent sa présence et décident d'aller s'opposer à lui. En particulier, Aldébaran du Taureau et Sisyphe du Sagittair.Malheureusement le pouvoir d'Hadès est incommensurable et les chevaliers se trouvent dans l'incapacité de bouger. Aldébaran est cloué au sol, mai Sisyphe par un énorme effort de volonté arrive à se relever et à pointer sa flèche vers Hadès. Hélas, son attaque n'aura pas grand effet sur Hadès et se retournera contre lui.

C'est à ce moment que Tenma débarque avec le chapelet qui est censé emprisonner les âmes des spectres morts pour les empêcher de ressusciter. Un rebondissement du goût d'Hadès qui estime que la guerre n'en sera que plus juste. Les trois amis d'enfance Tenma, Alone et Sasha sont donc enfin réunis mais dans des conditions dramatiques. Finalement Alone/Hadès renonce à tuer Sasha/Athéna mais il annonce qu'il va se lancer dans une grande peinture qui une fois terminer sonnera le glas pour l'humanité entière. Cette peinture se nomme Lost canvas. La guerre sainte commence réellement ici...

Une pause dans les combats

Ce sixième tome marque une petite pause dans les combats. Bien sûr, il y aura quelques affrontements mais rien de vraiment titanesque. Dans ce tome, il est surtout question de faire avance le scénario. Les relations complexes et tendues entre les trois amis d'enfance sont un peu plus exploitées et l'on comprend comment leurs destins ont été liés. Ainsi, l'importance de Tenma dans cette guerre sainte est plus évidente. En effet, à l'inverse de Seiya (dans le Saint Seiya original), il n'est pas (encore) un chevalier de premier plan, sa cosmo énergie est loin d'égaler celle des chevaliers d'or et il est souvent écarté comme un vulgaire moustique. Il partage tout de même avec Seiya, une très grande résistance et une détermination sans faille.

On découvre aussi qui tire les ficelles, qui est réellement derrière cette guerre sainte. Hadès n'est finalement qu'un instrument et du fait de son enfance commune avec Sasha et Tenma, il est loin d'être l'instrument parfait. Pandora qui avait réveillé Hadès en Alone prend un peu plus d'importance. Évidemment, elle est liée aux véritables responsables de cette guerre. Au niveau de l'histoire encore, Kagaho refait une apparition. Si un affrontement avec Aldébaran n'aura jamais lieu, le spectre s'acquitte de sa dette envers le chevalier d'or en faisant des révélations plutôt surprenantes. Et l'on sent bien qu'il sera l'un des personnages clés de l'histoire.

De nouveaux éléments dans l'histoire

Ce tome 6 marque donc une grande avancée dans le déroulement de l'histoire. Les forces opposées sont un peu mieux connues, le destin des personnages plus clair et l'intrigue un peu plus complexe. De nouveaux personnages apparaissent, d'autres disparaissent et certains deviennent plus ambigus. Tous les ingrédients sont en place pour nous donner de très bons moments dans la suite du développement de cette histoire. Shirori Teshirogi a su faire une pause dans les combats au bon moment pour donner un grand coup de fouet à son scénario, et notre intérêt pour la suite n'en est que plus grand.

Saint Seiya
(Les chevaliers du Zodiaque), The Lost Canvas tome 6, de Masami Kurumada et Shiori Teshirogi est édité par Kurokawa. Il compte 192 pages pour 6,50 €. Le tome 7 devrait paraître le 27 août.