Sentaku, une jeune maison d'édition pour le manga français

Fasseur Barbara - 08.08.2018

Manga/BD/comics - Univers Manga - Sentaku Edition Manga France - Edition Création Manga France - Manga Sentaku Maison Edition


C’est sur les bancs de l’école de commerce de Dijon, la Burgundy School of Business, que Lucas Santos, Jorge Martins et Élisabeth Dier se rencontrent. Ensemble, ils partagent le même parcours, mais aussi une vision et une envie similaire pour le futur du marché du manga en France. Alors, depuis janvier, ils sont entrés dans l’incubateur de l’école pour donner vie à Sentaku, leur maison d’édition.



Via Facebook
 
 

Officiellement ouverte depuis le mois de mars, la maison d’édition Sentaku entend faire souffler un vent de fraîcheur sur le marché du manga en France. Les trois fondateurs veulent mettre la création nationale en avant en redonnant la main aux lecteurs et aux auteurs. Soit le choix laissé au lecteur de propulser son manga préféré sur les tables des librairies...

 

Mais également le choix au mangaka de laisser libre cours à son imagination et de faire confiance à la maison pour concrétiser son œuvre. Car pour ce qui est de la ligne éditoriale, « nous n’en avons aucune, tant que le projet et son message restent dans le cadre légal, nous laissons toute liberté créative à l’auteur, » nous explique Lucas Santos, l'un des fondateurs de Sentaku.

 

« Nous nous plaçons comme une sorte d’intermédiaire très effacé, nous sommes là pour faire le lien entre mangaka français et futurs lecteurs. » Il est d’ailleurs possible pour les internautes de communiquer directement avec les auteurs de la maison via le chat Discord disponible sur le site. « Nous voulons fournir à l’auteur les meilleures conditions afin que son travail ait toutes les chances de décoller et de récolter le succès qu’il mérite. »

 

Après avoir observé l’évolution de l’offre, les trois étudiants aujourd’hui entrepreneurs ont décidé de donner toutes leurs chances au nombreux talents du manga français. « On voit des noms comme Reno Lemaire et son Dreamland qui prennent de l’ampleur, ou encore Radiant de Tony Valente qui est en train de s’exporter au Japon! Les français ont du talent. »

 

Lucas Santos nous rappelle également que la France est le second pays consommateur de manga, juste derrière le Japon. « La communauté française est très active, il y a des conventions pratiquement tous les mois un peu partout sur le territoire et la production de fanart est impressionnante! » Désireux de laisser une chance aux artistes n’ayant pas encore trouvé de maison, ils imaginent Sentaku.

 

Concentré sur la publication de créations originales françaises, Sentaku « inverse le système classique de l’édition. » Cette maison d’édition participative se met la tête à l’envers pour voir les choses autrement. « Plutôt que d’avancer l’auteur et de se rembourser sur les ventes, nous avons imaginé générer les recettes par le biais du système de précommande pour rémunérer directement l’auteur ».
 



 
Et le principe est simple. Les artistes-auteurs envoient leur premier chapitre à la maison, ce dernier sera publié sur le site afin que les internautes puissent le découvrir. Si cet extrait leur a plu, le lecteur pourra précommander le manga pour 10 €, complétant ainsi le financement participatif. Le manga sera imprimé si la cagnotte atteint les 10.000 euros.

Cette somme comprend tous les frais nécessaires à la première impression ainsi que la promotion et la diffusion de ce premier tome dans un réseau de petites librairies indépendantes. Suite à la validation du financement, l’auteur a alors un an pour faire parvenir à l’éditeur le premier tome complet afin qu’il parte à l’impression. Et pour garantir les meilleures conditions à toutes les parties, le contrat entre la maison et l'artiste est signé avant le lancement de la cagnotte. 


Mangakas, “n’acceptez pas un contrat
en dessous de 10 000 € le tome”


Pour lancer leur collection, Sentaku a ouvert depuis le mois de mai un concours qui se poursuit jusqu’au mois de septembre. C’est sur Facebook que ça se passe. Pour l’instant, trois auteurs ont déjà proposé leur premier chapitre et d’autres sont actuellement dans les tuyaux de la maison. Ensuite, ce sont les « like » qui déterminent le vainqueur. Ce dernier remportera le cashprize et pourra lancer son crowdfunding sur le site dans des conditions facilitées et personnalisées.

Alors à vous de découvrir, de commenter et de choisir celui qui rejoindra vos séries préférées sur les étagères du rayon manga de votre librairie... Rendez-vous sur le site pour en apprendre plus.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.