Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Shogakukan : exposition sauvage de mangas avant destruction

Clément Solym - 14.08.2013

Manga/BD/comics - Univers Manga - Shugakukan - éditeur - exposition de dessins


Rarement l'édition japonaise aura vécu de pareille situation face à la destruction d'un bâtiment historique, où était située, en plein Tokyo, la maison Shogakukan Inc, depuis près d'un demi-siècle. La démolition de l'immeuble doit intervenir début septembre, et en guise d'hommage, de nombreux mangakas du pays se sont retrouvés pour un dernier hommage. 

 

 

 

 

Le nouvel immeuble qui sera construit sur les ruines de cet espace historique sera évidemment plus moderne, disposant d'une structure antisismique plus efficace. L'actuel bâtiment, achevé en 1967, fut l'emblème de la Shogakukan, et à ce titre, les dessinateurs ont voulu marquer le coup. Des dessins remontant le fil des personnages qui prirent vie chez l'éditeur se sont retrouvés sur les murs. 

 

Des gribouillages qui sont apparus comme des champignons, principalement au rez-de-chaussée, déposés par quelques 25 célèbres artistes comme Naoki Urasawa et Fujiko Fujio, venus commémorer les lieux. Masami Yuki, l'une des premières à avoir répondu présente à l'appel lancé, se souvient de sa première visite, voilà 31 ans. 

 

« En tant que jeune nouvelle, j'étais tellement nerveuse que je ne me souviens pas bien de cet instant, sinon du hall d'accueil. Je suis triste que ce bâtiment soit démoli, mais également heureuse d'avoir eu la chance de venir lui dire au revoir, avec de grands mangaka que j'admire, autant que des nouveaux venus. »

 

Sur les murs, des dessinateurs qui ne se connaissaient que de nom se sont mis à travailler ensemble pour des croquis originaux. Cette exposition improvisée sera visible jusqu'au début des travaux, qui doivent s'achever au printemps 2016. Suite au tremblement de terre, la société avait décidé de renforcer les normes de sécurité, et a déjà déménagé dans un autre bâtiment.