Sin City 2 : Un nouveau trailer, censuré par ABC, et un troisième film

Julien Helmlinger - 29.07.2014

Manga/BD/comics - Comics - Sin City - Frank Miller - Robert Rodriguez


Les superhéros en collants ont eu droit à leur heure de gloire en faisant leurs teasings lors de la Comic-Con. Avec les prochains Mad Max et Sin City, les amateurs de bourrins en blousons de cuir ont également eu de quoi se mettre sous la dent. Franck Miller, bien entouré par les membres de l'équipe de A Dame to Kill For, a dévoilé une nouvelle bande annonce du second opus. La poitrine d'Eva Green aurait encore une fois excité les censeurs américains, mais l'auteur de comics annonce d'ores et déjà qu'« il y aura un Sin City 3, c'est inévitable »

 

 

 

 

Sin City 2 : A Dame to Kill For, sortira en salles françaises le 17 septembre prochain. L'équipe du film était en conséquence sur le pied de guerre, pour répondre aux attentes des fans qui étaient présents à la Comic-Con de San Diego. Franck Miller aussi, et ce dernier y sera allé de son annonce : « Il y aura un Sin City 3, c'est inévitable. On en parle avec Robert. Mais bon, il faut que vous alliez voir celui-ci d'abord, sinon on n'aura pas les fonds pour tourner la suite. »

 

Plutôt que de récidiver dans l'adaptation des anciens comics de la saga, l'artiste confie que ce troisième épisode devrait d'abord voir le jour dans le monde de la bande dessinée. Le projet n'en est donc qu'à ses balbutiements. Tandis que le second opus a mis son temps à être concocté, l'auteur admet : « Espérons qu'on ne mettra pas 9 ans à faire le film ce coup-ci ! »

 

L'idée d'exploiter encore la franchise sur grand écrand semble viable d'un point de vue commercial. Le premier Sin City avait nécessité un budget de 40 millions de dollars, pour en rapporter au final quelque 150 millions récoltés à travers le monde. Pas mal, pour une production ultra-violente interdite aux mois de 17 ans aux États-Unis ou encore aux moins de 16 dans l'Hexagone.

 

Des acteurs étaient également présents pour confier leurs anecdotes de tournage. Josh Brolin en a partagé sa grande déception. Surexcité par l'idée de travailler avec Mickey Rourke, bien que les deux acteurs ont des scènes en commun, ils ne se sont jamais donné la réplique sur le plateau. Le tout était filmé sur fond vert, et chacun aura tourné ses séquences à tour de rôle. 

 

Ci-dessous, la bande-annonce dévoilée à l'occasion de la Comic-Con. Elle est longue, peut-être un peu trop pour les lecteurs qui voudraient éviter de se gâcher des surprises. Comme dans le premier, les ingrédients sont là : on retrouve des brutes, des femmes fatales et puis des comptes à régler. Détail qui peut chagriner, le charme des cuivres de la bande originale du premier opus, élément qui avait le don de rattacher l'ambiance au film noir, risque peut-être d'avoir été abandonné. 

 

 

 


Au cours du mois de mai, la censure américaine, par le biais de la Motion Picture Association of America, épinglait une affiche du film dans laquelle les seins d'Eva Green étaient jugés trop suggérés sous une robe transparente. Pour ce qui concerne la nouvelle bande-annonce, la poitrine de la Française aura cette fois fait les frais de la censure de la chaîne ABC. Cette dernière a demandé à Dimension Film d'enlever les séquences incriminées, celles où l'actrice porte la fameuse robe de nuit, afin de pouvoir diffuser une version plus soft de la bande-annonce.