Stan Lee devant la justice, pour mauvais traitement envers son assistant

Clémence Chouvelon - 13.08.2015

Manga/BD/comics - Comics - Stan Lee - Comics - justice plainte


Stan Lee serait bien différent de l'apparence conviviale qu'il arbore en public, et tiendrait plutôt de son personnage Hulk auprès de ses employés. C'est ce qu'affirme son ancien assistant, Shawn Lukaszewicz, qui aurait vécu l'enfer aux côtés de la légende du comics. Heures de travail non payées, insultes, harcèlement moral, l'homme a porté plainte contre Stan Lee, mais également contre sa femme, Joan Lee, sa fille, Joan Celia Lee, et deux de leurs sociétés. 

 

Stan Lee
(Gage Skidmore CC BY-SA 2.0)

 

L'homme était particulièrement « enthousiaste et impatient de travailler avec la légende du comics et sa famille », pensant qu'il avait « trouvé son job de rêve dans l'industrie du divertissement ». Il était chargé de lancer et de gérer les sites Internet, les réseaux sociaux de Joan Celia Lee, et de s'occuper de courses personnelles pour Lee.

 

Les choses auraient très vite tourné au vinaigre, Lee dénigrant continuellement son travail et l'insultant sans raison particulière. Lukaszewicz se faisait constamment rappeler « la chance qu'il avait de travailler pour les personnes les plus puissantes de l'industrie, et devrait donc “encaisser” et être reconnaissant pour les abus subis », a déclaré l'ancien assistant lors de son procès devant la Cour supérieure.

 

Dans sa plainte, il fait état d'un nombre conséquent d'événements et d'insultes qui l'ont amené, en juin, à être diagnostiqué avec des troubles psychiatriques liés à son travail. Ce qui l'a poussé à porter plainte contre la famille Lee pour violation de plusieurs lois du travail, pour harcèlement moral intentionnel et congédiements injustifiés.

 

Joan Celia Lee, la fille du célèbre Stan Lee, ne serait pas en reste. Aux alentours de Pâques, Lukaszewicz, qui devait apporter à la famille des décorations pour la maison et le bureau de Joan Celia Lee, aurait offert à cette dernière un cadeau pour l'occasion. Elle lui aurait alors insulté, le traitant d'« attardé » et rejetant son cadeau. 

 

Lors d'une virée à San Francisco en juin, elle aurait fumé de la marijuana dans la voiture, et lui aurait demandé d'ouvrir les fenêtres et de faire le tour de leur hôtel pour évacuer l'odeur. Lorsqu'il s'est plaint de ne pas avoir été payé pour ses heures supplémentaires, elle lui a hurlé dessus et crié de « sortir de sa p*tain de voiture, c'est terminé, vous avez terminé ». Elle l'aurait alors laissé à San Francisco, sans argent.

 

Vis-à-vis de sa rémunération, Lukaszewicz aurait été payé à 40 $ l'heure pour une semaine de 40 heures, où il était tenu d'être disponible en dehors de ses heures de travail, sans rémunération pour ses heures supplémentaires. En représailles aux accusations portées contre lui, Lee l'accuserait à son tour de « conduite criminelle ».

 

(via Courthouse News