Stan Lee, une vie à créer des héros, est entouré de super méchants...

Florent D. - 16.04.2018

Manga/BD/comics - Comics - Stan Lee fraude - plainte Stan Lee - fraude abus comics


Personnalité iconique de l’industrie du comics, Stan Lee – à qui Marvel doit à peu près tout – est âgé de 95 ans. Et sa situation, depuis plusieurs semaines, devient véritablement préoccupante. Victime d’escroqueries à répétition, le cocréateur de Spider-Man pourrait avoir littéralement été abusé. Et une plainte vient de tomber, émanant de Lee lui-même.


Stan Lee
Barry Mulling, CC BY SA 2.0
 

 

L’affaire cible Jerardo Olivarez, et les documents déposés à la Cour supérieure de Californie évoquent fraude, exploitation financière d’un senior, détournement de nom, usurpation d’identité. Olivarez est un ancien associé de la fille de Stan Lee.

 

En février dernier, une plainte déposée par Tom Lallas, avocat de Stan Lee, avançait déjà qu’Olivarez et l’avocat de sa fille, Joan Celia Lee, avaient cherché à la manipuler. Le créateur de super héros avait déjà déclaré qu’il ne souhaitait pas voir les deux hommes ni sa propre fille impliqués dans la gestion de ses affaires. 

 

La fille unique de Lee avait été présentée comme incapable de subvenir à ses besoins, particulièrement dépensière, et facilement influençable. Au fil du temps, poursuivait Lee, Joan Celia Lee avait essayé de faire pression pour qu’il transfère des actifs en son nom à elle. Des accusations rapidement niées par la fille. 

 

Olivarez avait, de son côté, intenté des poursuites après la mort de l’épouse de Lee, Merrill Lynch – 4,6 millions $ avaient alors été transférés de son compte sans autorisation. À l’époque, Lee accepte, convaincu par Olivarez, de lui confier une procuration de conseiller. 

 

La plainte de février pointe également qu’Olivarez aurait convaincu Stan Lee d’accepter la vente de POW ! Entertainement, une société qui exploite son image et une partie de son oeuvre, à une société de Hong Kong, pour un prix particulièrement bas. On évoque également cette histoire sordide de sang volé, qui aurait servi à dédicacer des comics pour en augmenter la valeur.

 

Les poursuites réclament un examen comptable approfondi, ainsi qu’une restitution des biens et des dommages-intérêts. 

 

Stan Lee, une nouvelle fois victime de fraude
pour 1,4 million $

 

Dans un récent entretien, Stan Lee reconnaît avoir été négligent avec l’argent, et certainement avoir fait confiance aux mauvaises personnes. « J’ai découvert que de grosses sommes de l’argent que nous avions gagné ne sont en fait plus à ma disposition. Je ne sais pas où il se trouve, mais il y a un gars, et peut-être un ou deux autres, qui ont trouvé le moyen de me le prendre. »
 

via New York Times, ICv2




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.