Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Superdupont roi de la savate : contrefaçon de luxe d'Alain Soral

Clément Solym - 06.01.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Fluide Glacial - Alain Soral - Superdupont


On a dû tomber des nues, chez Fluide Glacial : un Superdupont à peine grimé fait la couverture du DVD d'Alain Soral, initiation à la boxe française. On tombe des nues, mais l'on débarque un peu : on retrouve des vidéos d'initiation à cette fameuse boxe française depuis... octobre 2012, présentant ledit Père Soral. Et le DVD lui-même est en vente depuis cette même période. Alain Soral se présente comme instructeur de boxe, en parallèle de son activité de directeur de collection chez KontreKulture.

 

 

 

 

Tout pourrait passer comme une lettre à la poste, mais le rédacteur en chef de Fluide, Yan Lindingre, a décidé de faire parvenir un petit message d'amour à Alain Soral, pour lui rappeler que Superdupont reste une oeuvre de l'esprit, et qu'à ce titre, la réutilisation « sans l'accord de Fluide glacial de l'image », pose quelques problèmes. Trois précisément...

en utilisant sans l'accord de Fluide Glacial l'image de Superdupont vous oubliez trois choses :
1. Tant que nous sommes encore en démocratie, vous vous devez de respecter la loi. En l'espèce, ne pas pomper sauvagement les créations protégées par des copyrights. 
2. Superdupont, c'est de l'humour, du second degré. L'Antifrance, c'est de la blague, c'est pour rire. C'est comme "Hitler=SS" de Vuillemin et Gourio ou "le Dictateur" de Chaplin. Faut pas prendre ça au pied de la lettre. Superdupont cogne sur les étrangers, mais Superdupont... c'est con, n'est-ce pas. 
3. Dans votre monde idéal Superdupont n'existerait pas puisque, pour des raisons qui vous appartiennent, vous auriez envoyé à la chambre à gaz son créateur, Marcel Gotlib. De même que vos aînés chéris y ont envoyé son papa. 
Je n'ai pas envie de vous faire un procès, parce que je n'ai pas envie de vous faire de la publicité, à vous et à votre bande de nervis. 
Alors de grâce, virez Superdupont de la jaquette de vos leçons audiovisuelles de ratonnades. 

L'idée d'Alain Soral n'était cependant pas dénuée de fondements : le personnage, créé par Marcel Gotlib et Jacques Lob en 1972, est dénué de superpouvoirs au sens classique - bien qu'il sache se déplacer en volant. Son immense atout, c'est d'être un maître de la ‘savate', sport de combat autrement appelé... boxe française. 

 

 

 

L'enjeu est important pour Fluide, alors que va prochainement sortir un nouvel album de Superdupont. La confusion introduite entre le magazine Minute et Charlie Hebdo n'échappera pas. En novembre 2013, Minute avait utilisé en couverture une photo de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, acompagné de la mention « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ». Charlie avait alors été contraint à se justifier après que Jean-Marie Molitor, le directeur de la publication de Minute, déclarait : « Personne ne bouge sur les unes de certains confrères, comme quand le pape est croqué par Charlie Hebdo, mais c'est aussi parce que ce ne sont pas les mêmes qui sont visés. » 

 

Charlie dégainait simplement, mais efficacement : 

D'autre part, se cacher derrière un journal satirique connu pour ses positions anti-racistes et anti-fascistes afin de justifier un propos raciste et haineux est à la fois grotesque et effrayant.

C'est grotesque parce que l'insulte raciste n'a rien à voir avec la critique de certains aspects de telle ou telle religion ou de tel ou tel courant de pensée.

C'est effrayant parce que le dessein de Minute est clairement celui de banaliser l'insulte raciste.

 

Or, Superdupont a prévu de « pourchasser l'immonde», le 22 janvier prochain, avec son nouvel album, In Vitro veritas. Sur Rue89, Yan Lindingre redoute que « des mal-comprenants se méprennent sur nos intentions, que des débiles chassent les immigrés parce que “c'est marqué dans Fluide Glacial” ».

 

Nous avons sollicité Fluide pour obtenir de plus amples commentaires. 

 

 

Mise à jour 13h : 

Yan Lindingre nous a répondu, assez clairement : « Alain Soral, je ne veux rien avoir à faire avec ce mec ! Et Fluide non plus. »