Superman contre Spider-Man, le premier crossover DC/Marvel

Antoine Oury - 20.10.2014

Manga/BD/comics - Comics - Superman contre Spider-Man - DC Comics Marvel - édition crossover


Régulièrement, les fans de comics se posent la question : en cas de combat, qui de tel ou tel super-héros aurait mis son collègue au tapis ? Les réponses sont surtout soumises au degré de connaissance, et à l'appréciation des fans, mais les éditeurs DC Comics et Marvel, éternels rivaux, avaient fait miroiter l'espoir d'une conclusion valable, dès les années 1970. Un « combat du siècle » était organisé entre Superman et Spider-Man, sans précédent.

 

 

 

 

À cette époque, les deux maisons d'édition Marvel et DC Comics ne se faisaient pas trop de soucis pour les ventes de leurs parutions respectives : la popularité des super-héros est au plus haut, en témoigne l'activité française de Sagédition, qui publie en France les aventures de Batman et Superman. C'est cette dernière qui publie en 1979, dans sa collection « Présence de l'avenir », Superman contre Spider-Man, le premier crossover rassemblant deux personnages des maisons rivales.

 

La création de ce rendez-vous inattendu revient à l'agent littéraire David Obst, qui suivit notamment les journalistes Carl Bernstein et Bob Woodward. Réunir les deux maisons d'édition rivales valait un petit Watergate : Obst suggéra à Stan Lee, chez Marvel, et Carmine Infantino, chez DC Comics, de produire un film faisant apparaître les deux surhommes.

 

Cependant, l'agenda des écrans était déjà bien rempli, avec le premier film Superman et la série télé consacrée au Tisseur, mais les deux éditeurs ne pouvaient laisser passer l'opportunité d'un best-seller majeur. Au dessin, on retrouve Ross Andru, qui s'occupait des aventures de Spider-Man à l'époque, et au scénario Gerry Conway, « l'assassin de Gwen Stacy » : les deux hommes avaient travaillé sur les deux personnages, ce qui explique aussi ce choix.

 

Ils ne seront toutefois pas les seuls à porter le poids de cette rencontre : l'industrie du comics repose alors sur les contributions de nombreux artistes, pour finir les planches à temps, et Neal Adams ou John Romita Sr interviendront aussi sur les dessins. Aux États-Unis, le titre fut publié en 1976, coédité par DC Comics et Marvel : il ne s'agit toutefois pas de la première coédition, qui fut Le Magicien d'Oz (d'après le film, un an plus tôt).

 

Superman et Spider-Man se retrouvent face à face, mais aussi aux prises avec leur pire ennemi respectif, à savoir Lex Luthor et le Dr Octopus. On retrouve également dans le one shot Loïs Lane et Mary-Jane Watson, les moitiés respectives des héros. Le détail amusant, c'est que la rencontre s'effectue d'abord entre alter ego, pour un reportage bien évidemment : Daily Planet contre Daily Bugle, rivaux toujours...

 

Contrairement aux attentes, et malgré une réimpression, les ventes ne furent pas à la hauteur. Il faut dire que les « combats entre super-héros » se terminent rarement sur un vainqueur et un perdant : aucune maison d'édition n'a vraiment envie de voir son champion des meilleures ventes défait... Toutefois, la tradition du crossover inter-maisons fut ainsi institué, et se reproduira de temps à autre, notamment à l'occasion d'une confrontation mémorable entre Justice League et Avengers.