Superman : le procès DC contre Toberoff aura bien lieu

Clément Solym - 27.10.2011

Manga/BD/comics - Comics - superman - droits - procès


Le longue bataille pour les droits de Superman vient de prendre un nouveau tournant. Ou du moins l'un des fronts de cette bataille, initiée par l'achat à vie des droits de Superman par DC pour 130 $.

Ici, il s'agit de la plainte de DC contre Marc Toberoff, l'avocat des héritiers de Siegel et Schuster. En effet, DC estime que Toberoff a interféré avec les accords sur les droits de Superman, que l'éditeur aurait pu passer avec les héritiers. Ce dernier alléguait que l'avocat aurait arnaqué les héritiers en signant un accord qui lui accorderait 47,5 % des droits récupérés et les aurait convaincus de lancer une procédure judiciaire pour récupérer le maximum de droits sur Superman.

 


Toberoff avait affirmé qu'il s'agissait là d'une « campagne de diffamation » et avait demandé l'annulation des poursuites contre lui en vertu de la loi anti-SLAPP (SLAPP est une tactique visant à faire taire une personne en la menaçant de poursuites judiciaires très onéreuses) de Californie. Le juge de district Otis D. Wright II a rejeté la requête de Toberoff estimant qu'il n'était pas « protégé » par cette loi. Il n'a par contre rien dit au sujet des allégations de DC.

C'est tout de même une petite victoire pour DC alors que l'issue de la bataille semblait pencher en faveur des héritiers de Siegel et Schuster.

 

On se souviendra qu'en 2008, les héritiers de Jerome Siegel avaient obtenu la moitié des droits sur Superman tel que décrit dans l'Action Comics Nº 1 (avant le redémarrage de cette série par DC donc). Ces droits récupérés ne concernaient que l'exploitation aux États-Unis et en comics.