Tezuka : danse contemporaine pour maître intemporel

Clément Solym - 04.05.2012

Manga/BD/comics - Univers Manga - tezuka - danse - cherkaoui


Génial redécouvreur de l'estampe et père du manga moderne, on ne présente plus Tezuka. Chorégraphe de talent Sidi Larbi Cherkaoui, offre de mesurer l'étendue poétique du Maître au travers de son prisme : la danse.

 

Du 9 au 19 mai, à la Villette, neuf danseurs, trois musiciens, deux experts en arts martiaux et un calligraphe donnent vie au patrimoine artistique japonais : des samouraïs, mais aussi des personnages de l'auteur comme un Black Jack désarticulé ou un Astro Boy qui aurait grandi, contrairement à Peter Pan. Quand ce n'est pas Osamû lui-même qui caresse le papier.

 

Puisant dans une scénographie riche, Cherkaoui place ses protagonistes dans les planches d'un manga en mouvement et ponctue les combats de ses héros d'onomatopées et de vrilles à l'encre noire. Une œuvre dense comme du Kabuki. 

 

 

 

L'éclectique Cherkaoui avait rencontré un succès mondial en 2005 pour Zero Degree en compagnie d'Akram Khan et reçu le prix Kairos en 2009 qui distingue « une personnalité créative qui donne une importante impulsion à l'art et à la culture en Europe ».

 

Renseignements pratiques sur le site de la Villette