Tintin et le capitaine s'embrassent en plein Bruxelles : Haddock mène la barre

Florent D. - 26.09.2016

Manga/BD/comics - Univers BD - Tintin Haddock Bruxelles - Bruxelles fresques sexualité - embrasser TIntin Haddock


La Belgique avait connu, voici quelques semaines, une éclosion de fresques sexuellement explicite. Un inconnu avait représenté un pénis, et une pénétration, à Saint-Gilles et à Bruxelles. Mais voici que Tintin et Haddock sont eux aussi, désormais, victimes... 

 

Tintin Haddock embrasser Bruxelles

 

 

 

Ne peut-ont rien faire d’autre que de désacraliser les icônes ? Tintin et son cher Haddock de Capitaine, enlacé, s’embrassant en pleine rue, voici qui n’a pas manqué d’interpeller les habitants de la capitale belge. 

 

L’idée que les deux personnages aient une liaison fera sourire les amateurs, et ne manquera pas de relancer les multiples interrogations. Clairement asexué – même s’il doit s’agir d’un garçon – et avec très peu de femmes dans son univers, la sexualité de Tintin a toujours intrigué. 

 

Certes, la publication du Petit vingtième s’adressait à l’époque de la création du personnage à une Belgique plutôt chrétienne, et ipso facto, conservatrice, mais tout de même... Mais Hergé n’aurait-il pas fait alors un pied de nez fantastique ? 

 

En attendant que les uns et les autres se perdent en conjectures, reste que le street art bruxellois a fait des merveilles. D’autant que les deux découvertes réalisées la semaine passée ont suscité nombre de questions : de l’art, pas de l’art, du cochon ? Du très cochon ? 

 

En choisissant de faire disparaître l’une des deux fresques, le pénis de Saint-Gilles, voici qui a nié toute dimension artistique. En revanche, la pénétration de Bruxelles, elle, restera bien en place, a assuré Karine Lalieux, échevine de la propreté publique et de la Culture, à Bruxelles. 

 

Cité par RTL, elle précise : « Si une autorité publique les enlève, ce serait de la censure. Alors c’est vrai que ces deux œuvres ont été réalisées sans l’autorisation des propriétaires. Ils peuvent donc toujours repeindre leur mur puisqu’il n’y a pas eu d’autorisation. »

 

Tintin et son capitaine feront donc beaucoup parler encore, et couler certainement de l’encre... Manifestement présente depuis plusieurs semaines, elle n’avait pour l’instant pas été tant remarquée. 

 

 

 

 

Depuis plus d’un mois, les internautes et utilisateurs de réseaux sociaux s’en sont amusé, et on diffusé des photos de ce dessin, visible rue Jules Van Praet...