To Kill a Mockingbird d'Harper Lee deviendra une bande dessinée

Florent D. - 10.06.2017

Manga/BD/comics - Univers BD - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Go Set a Watchman - Harper Lee roman graphique


Après des négociations que l’on imagine tendues, les ayants droit d’Harper Lee ont validé le projet d’une adaptation du roman To Kill a Mockingbird en graphic novel. Cette version BD compte parmi les différents projets posthumes, basés sur les écrits de l’auteure – décédée en février 2016. 


Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Avec plus de 40 millions d’exemplaires vendus depuis sa parution en 1960, ce classique de l’histoire du racisme aux États-Unis a connu quelques adaptations — notamment pour Broadway. Mais le travail que s’apprêtent à mettre en chantier Fred Fordham et William Heinemann Publisher sera scrupuleusement surveillé. 

 

Le groupe Penguin Random House UK annonce avoir acheté les droits pour le Royaume-Uni et le Commonwealth, à l’exception du Canada, pour nouvelle approche. L’éditeur de la maison William Heinemann, filiale de PRH, Jason Arhur, rappelle qu’il se vend plus d’un million d’exemplaires dans le monde chaque année depuis la publication. Aussi ce portage en bande dessinée sera une occasion supplémentaire de diffuser largement l’œuvre.
 

Procès : ils écrivaient les versions jeunesse des classiques de la littérature américaine


« To Kill a Mockingbird figure régulièrement dans les listes des livres que le pays a le plus appréciés, et nous sommes ravis que les lecteurs puissent le retrouver, ou le découvrir pour la première fois, sous forme de roman graphique. Le talent que l’on retrouve chez Fred [Fordham] est étonnant et son story-board pour l’adaptation est véritablement fidèle au roman originel », assure donc Arthur.

 

Quand à l’Estate of Harper Lee, les ayants droit, ils assurent être très heureux de collaborer à ce grand projet. Fred Fordham, qui portera cette lourde responsabilité, a diffusé une première image avec cet extrait du livre : « Shoot all the Bluejays you want, if you can hit ’em, but remember it’s a sin to kill a mockingbird. » (Tirez tous les geais bleus que vous voudrez, si vous arrivez à les atteindre, mais souvenez-vous que c’est un péché de tuer un oiseau moqueur.)
 

En 2015, l’auteure — qui avait toujours fui les médias et la reconnaissance — s’était retrouvée sous le feu des projecteurs quand un prequel au roman avait été dévoilé, Go Set a Watchman.

Autour de ce livre, un véritable scandale avait éclaté : le manuscrit avait été découvert dans des circonstances, aujourd’hui encore assez obscures. Et de toute manière, le livre commercialisé avait passablement déçu les lecteurs. Éditeur historique, c’est Grasset qui en Frane avait fait paraître la traduction, par Pierre Demart, Va et poste une sentinelle, en octobre 2015.

 

L’idée d’une adaptation en roman graphique remonte à quelque temps déjà, mais figure sur la longue liste des projets comme le parc d’attractions touristiques qui devait s’installer à Monroeville. Un regroupement d’entreprises locales souhaitait profiter d’être la ville où avait vécu Harper Lee pour surfer sur la vague populaire. Mais cela n’a toujours pas abouti.

Sortie au Royaume-Uni le 1er novembre 2018. Pas de date encore annoncée pour la France.