Tokyopop ferme sa division édition manga nord-américaine

Clément Solym - 18.04.2011

Manga/BD/comics - Univers Manga - tokyopop - fermer - edition


Le vice-président de Tokyopop vient de confirmer l'information : à compter du 31 mai, la division éditoriale nord-américaine basée à Los Angeles fermera ses portes. Dans l'intervalle, les opérations en Europe ne seront pas touchées et le siège de Hambourg poursuivra son activité de ventes mondiales de droit.

Moins de trois semaines pour que la société, fondée en 1997 par Stu Levy, et qui fut à l'avant-garde de la révolution manga outre-Atlantique, avec des titres comme Sailor Moon, Chobits ou Love Hina, ne cesse son activité. Au cours de la dernière décennie, les ventes ont connu une augmentation permanente.

Nombre d'adolescents de l'époque ont suivi l'évolution des parutions, ouvrant la porte à une nouvelle génération de créateurs sur la scène comics locale.

Mais depuis février, la donne a changé. Plusieurs licenciements qui ont réduit la firme à 6 employés... « Je suis très fier de ce que nous avons accompli - autant que du groupe incroyable de passionnés qui nous ont suivis », remercie le fondateur. Mais soyons clairs : cette fermeture aura une incidence sur tous les titres de Tokyopop, d'une manière ou d'une autre, même si de nouveaux titres doivent encore être annoncés. (via ICV2)

Stu Levy explique d'ailleurs qu'il passera donc l'année prochaine à la préfecture japonaise de Miyagi, pour la réalisation d'un documentaire sur les effets des catastrophes qui ont dernièrement ravagé le pays, le 11 mars dernier.

La faillite de Borders, encore

Le fondateur ajoute que la faillite de Borders avait joué un rôle important dans la décision des licenciements qui ont eu lieu en février. En outre, depuis 2009, les licences achetées à la Kodansha étaient parvenues à expiration, impactant encore le catalogue de Tokyopop. (via ANN)

« Pour terminer, je tiens simplement à vous remercier [...]. Ensemble, nous avons réussi à apporter le manga en Amérique du Nord et au-delà. Arigatougozaimasu ! »