Touna Mara, 1. Mémoire de pierre, de Galliano et Milano

Clément Solym - 30.08.2008

Manga/BD/comics - Univers BD - Touna - Mara - mémoire


Sorti en juin, Touna Mara faisait partie des titres qu'on s'était promis de lire et relire avant de vous en donner un avis sincère. Vous savez que c'est généralement l'optique de la maison...

Avec un soupçon de 2001 Odyssée de l'espace, combiné à des contes et légendes de Russie, option enfants-loups (qui font rugir actuellement avec le procès de Misha Defonseca contre son éditrice), 'Touna Mara' entend présenter une nouvelle version de la légende du loup-garou. Et... qui vaut son pesant de cacahuètes, grillées à sec.

Tout commence donc voilà très longtemps, dans une peuplade plutôt primitive dirigée par un chef assez rude, Tar-Khan. Bon au moins, ils se servent de silex taillés, ce qui dénote une forme de civilisation. Un gigantesque monolithe s'écrase non loin de leur campement, alors qu'en plein hiver, tout le monde s'apprête à plier bagage.

De nos jours, une équipe de scientifiques vient enquêter sur l'apparition d'enfants-loups, plus lupidés que nature. Quelle corrélation entre la pierre et les enfants ? C'est assez simple à deviner, mais on préfère vous laisser le plaisir.


Si très honnêtement le dessin n'a rien de génial ni de novateur - ce qui n'est, je le rappelle, pas une critique - il ne brille pas par sa vitalité. C'est un réalisme honnête, dont on n'attendra pas grand-chose. Pour ce qui est du scénario, signé par Milano, là encore, ça ressemble à un syncrétisme de ce qui s'est déjà fait : c'est correct, sans porter aux nues. Alors, pourquoi avoir tant hésité avant de publier cette chronique ?

Tout simplement parce que ce premier tome est prometteur : revisiter l'histoire des loups-garous, c'est risqué. Et le couple Galliano-Milano s'en tire plutôt pas mal. Le découpage est agréable, les aller-retours présent/passé vont bon train et donnent un rythme pas soutenu, mais distrayant. Une accroche séduisante, publiée par les Humanos, pour 12,90 €. Reste que le tome 2 devra vraiment décoller fort pour combler les attentes...