Tu n’as rien à craindre de moi : un couple moderne vu par Joann Sfar

Fnac - 27.04.2016

Manga/BD/comics - Univers BD - Joann Sfar Tu n’as rien à craindre de moi - Tu n’as rien à craindre de moi bande dessinée - Joann Sfar album


Tu n’as rien à craindre de moi de Joann Sfar est le coup de cœur de Thomas, libraire sur Fnac.com. Dans ce nouvel album, Joann Sfar dissèque avec autant d’espièglerie que de tendresse l’intimité d’un couple français contemporain, à la fois moderne et traditionnel. Il est peintre, elle est étudiante en littérature, et ils philosophent à longueur de planches sur l’art, le sexe, l’amour, l’Histoire, l’identité juive (une constante chez Sfar), la séduction, la fuite du temps, et… Mireille Darc ! 

 

 

 

Mireille Darc Forever 

 

Car l’album est aussi une sorte d’hommage à l’actrice française qui apparaît d’ailleurs dans les pages. Le peintre appelle en effet sa petite amie « Mireille Darc », en raison de leur ressemblance. Mais de plus pour l’auteur, l’actrice possède une qualité qui la rend passionnante : elle semble heureuse et épanouie à tous les âges de la vie. Celle qui a émoustillé plusieurs générations de spectateurs ne s’est jamais enfermée dans la nostalgie d’une beauté et d’une gloire révolue. Aujourd’hui elle réalise des documentaires et expose des photos... 

 

Joann Sfar dans l’intimité d’un couple 

 

Avec cet album quelque peu à part dans son œuvre, Joann Sfar tente de repenser le couple et d’en dédramatiser les problèmes, y compris celui de la rupture. La force de son écriture (sans doute plus que du dessin) réside dans l’intimité qu’il semble avoir naturellement avec ses protagonistes. Le lecteur est ainsi saisi par le réalisme de cette relation observée dans ses moindres recoins y compris les plus intimes. Les hommes pourront être surpris par les angoisses, la vulnérabilité, voire le machisme du peintre aussi bien que par sa passion, sa subtilité, et son discernement. Les femmes découvriront cette « Mireille Darc », sorte de Chat du Rabbin devenu une truculente blonde, qui vit et analyse sa relation avec beaucoup de justesse. 

 

Joann Sfar est « une fille » 

 

Plus étonnant, Joan Sfar démontre une proximité particulière avec les femmes. L’auteur aime d’ailleurs se définir comme une « fille » et dit ne faire instinctivement aucune distinction entre les visions prétendument opposées des hommes et des femmes sur le monde ou sur le couple. En s’identifiant autant, si ce n’est plus, aux femmes, Joann Sfar invente un personnage féminin, selon ses propres termes, surdoué, névrosé, anxieux et insatisfait, qu’il prend un plaisir communicatif à observer.

 

Cette dimension féminine, ou plutôt universelle, se retrouve dans la mise en scène des situations, parfois très crues, mais toujours magnifiées par la stylisation désinvolte de Sfar, mais aussi dans les conversations entre copines plus vraies que nature. 

 

Tu n’as rien à craindre de moi témoigne une nouvelle fois de la fécondité d’un auteur de BD aussi à l’aise avec des guerriers et des dragons que dans l’introspection brillante et désarmante d’un couple d’aujourd’hui.

 

Acheter sur Fnac.com (— 5 % sur le retrait magasin)

 

Retrouvez tous les conseils des libraires Fnac