Uchronies, New York, Corbeyran et Defali, Tome 1

Clément Solym - 18.05.2008

Manga/BD/comics - Univers BD - Uchronies - Corbeyran - New


Voilà. Les amateurs vont en prendre pour leur grade, la série est bel et bien posée avec ses trois fils conducteurs. « Une même ville, trois réalités », c'est Uchronies.

Nous avions eu l'occasion de manifester notre enthousiasme avec New Byzance, qui offrait un tome 1 magnifique, de regretter un peu la lourdeur du dessin dans le tome 2 New Harlem. Eh bien New York ne pardonnera pas.

D'abord un mot très bref sur le scénario. Que les férus d'échecs commencent à poser les pièces, parce que désormais tout peut arriver. On a un véritable emboîtement des intrigues, mais avec des perspectives passionnantes et bien plus complexes que dans la veine Chimères, si je peux me permettre.

Ici, c'est le jeune Jonathan, 20 ans, qui va sortir du coma dans lequel il est resté plongé durant 10 ans. Sauf que par intermittence, il voit en rêves des séquences empruntées à New Byzance, dans le programme destiné à prévenir des crimes ou à la réalité de New Harlem. Je vois que vous souriez, en effet, ça commence à devenir intéressant.


En guise de garde du corps, Tia, une infirmière qui s'est occupée de Jonathan... d'ailleurs il ne s'appellera très vite plus ainsi, mais peu importe.

Avec quelques petits pains, mais qui nous font bien mieux retrouver l'atmosphère de New Byzance, le dessin de Defali assure tout de même un excellent découpage, pour une atmosphère très minutieuse. Ici, on prend le temps. Ce tome plus que nul autre met en place une intrigue complexe. Niveau scénario... Corbeyran a intérêt à avoir de la suite dans les idées...

Ce sera toujours 12,50 € et ça paraît cette semaine chez Glénat... Régalez-vous...