Un été impertinent, avec Pellejero et Lapière

Clément Solym - 18.05.2010

Manga/BD/comics - Univers BD - pellejero - lapiere - impertinence


Il y a un an et quelques jours, paraissait le premier tome de L'impertinence d'un été, publié dans la collection Aire libre de Dupuis, avec Pellejero et Lapière aux commandes. On y croisait Ed Weston et Tina Modotti, photographes célèbres, activistes révolutionnaires, engagés malgré eux dans les luttes mexicaines.

Le second tome clôt un diptyque haut en couleurs et riche en verbe : narré par Théo, présent au pays de Pancho Villa dans les années trente, on pénétre la vie rêvée d'artistes complets : Ils sont ce qu'ils font. Et le contraire aussi. Vous me suivez ?

À défaut, vous pouvez toujours aller lire la chronique de L'impertinence d'un été, de Pellejero et Lapière.

Vous y découvrirez une histoire pleine de sens et d'amour. C'est pas mignon, tout ça ?