Un procès oppose Kirkman et Moore autour de Walking Dead

Clément Solym - 13.02.2012

Manga/BD/comics - Comics - Walking Dead - procès - droits


Que se passe-t-il entre Robert Kirkman et Tony Moore ? Les deux hommes qui ont ensemble travaillé au comics Walking Dead, et voilà que désormais, ils se retrouvent l'un et l'autre en procès ? La série qui aujourd'hui fait le bonheur du petit écran est au centre de poursuites judiciaires, où Moore affirme que Kirkman l'a spolié de ses droits, en 2005.

 

Qu'en est-il ? Selon Moore, les deux hommes avaient un accord, remontant à 2005, donc, mais jamais il n'aurait reçu les paiements qui en découlaient. Or, au cours d'un podcast, Kirkman, interrogé sur la manière dont il faut rémunérer un artiste pour ses dessins, a eu le malheur de répondre : « Par tromperie et mensonge. » De quoi donner du grain à moudre pour l'avocat, avec une petite blague ? 

 

« Comme le dit le proverbe, dans toute trace d'humour, il y a un fond de vérité. Et je pense que du point de vue de mon client, M. Kirkman parlait clairement d'expérience », assène Devin McRae, avocat en charge de la défense de Moore. En face, aucun représentant dans Kirkman n'était là pour répondre, puis c'est dans un communiqué que la réponse arrive : Morre est régulièrement payé pour ses illustrations et perçoit normalement les droits pour l'adaptation télévisuelle... (via The Wrap

 

 

 

C'est que cette fresque zombiesque fait le bonheur des téléspectateurs, et sur les écrans américains, vient de passer la moitié de la seconde saison. 

 

Une situation d'autant plus délicate que les deux hommes sont des amis d'enfance et que la plainte déposée par Moore auprès de la Cour supérieure de Los Angeles fait état d'un contrat bien précis. Selon lui, les droits qui lui revenaient s'élevaient à 60 % pour les comics et 20 % pour la télévision. Mais Kirkman l'aurait tout simplement berné en lui faisant signer une session de droits en 2005, lorsque la série commence à être envisagée pour le petit écran. Estimant qu'il ne perçoit pas ce qui lui revient, Moore passe donc à l'attaque. 

 

De fait, Moore considère qu'il a cédé ses droits sur la série, après que Kirkman l'a assuré qu'elle ne se ferait pas. Moyennant quoi, Moore a finalement accepté, mais parce qu'on lui avait menti... 

 

Mais en face, les avocats nient toute réalité à cette plainte et Kirkman estime que « ce procès est ridicule », mettant en avant l'accord de 2005, justement, et clamant que Moore a désormais les yeux plus gros que le ventre et tente d'en obtenir bien plus que prévu. Ce qui reviendra, pour Moore, à payer les frais d'avocats de Kirkman, pour des clous. 

 

 

Walking Dead est publié en France chez Delcourt