USA : Des comics et des romans graphiques numérisés pour les écoles

Antoine Oury - 15.10.2014

Manga/BD/comics - Comics - Trajectory - numérisation comics - romans graphiques


Numériser des comics est plus long et plus coûteux que des ouvrages de littérature générale. Trajectory est une société créée dans les années 2010, spécialisée dans ce type de numérisations. Elle vient de conclure un accord avec Diamond Comics, l'un des plus importants distributeurs du secteur, afin de porter ses fichiers dans les bibliothèques et les écoles.

 

 

Batman (DC Comics) - Frankfurt Buchmesse 2014

Stand DC Comics à la Foire de Francfort 2014 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

L'annonce s'est faite pendant la Comic-Con de New York, et l'objectif sous-jacent est évidemment d'inciter les plus jeunes à la lecture, en rendant disponible au sein des écoles et des bibliothèques une flopée de comics au format numérique. « Les écoles et les bibliothèques peuvent être l'incubateur pour une appréciation future des comics books et des romans graphiques », souligne John Wurzer, le vice-président des acquisitions chez Diamond Comic Distributors, dans un communiqué.

 

Pour faire parvenir les fichiers numériques aux établissements, Trajectory collabore avec Ingram Content, à travers son portail MyiLibrary, qui permettra de faire face à la forte demande attendue. « Depuis plus de 30 ans, nous avons aidé les étudiants et les professeurs à trouver de nouveaux moyens pour lire et apprendre », explique Rebecca Michael, responsable des contenus numériques de Mackin Educational Resources, qui propose l'accès à des documents pédagogiques, et dès à présent à des comics.

 

Aidés par les succès des adaptations cinématographiques, les comics bénéficient d'une popularité grandissante, et apparaissent désormais légitimes dans la porte d'entrée qu'ils peuvent ouvrir vers l'univers de la lecture, ou avec la propre culture qu'ils constituent, à part entière. La possibilité d'accéder à ces documents sur les appareils numériques est un plus, évidemment.

 

Et les comics finissent parfois dans les salles de cours, du côté des profs, comme à Baltimore...