Vestron, un nouveau label BD pour le format “paperback”

Camille Cado - 05.02.2019

Manga/BD/comics - Comics - Vestron label B.D - BD poche paperback - Predator BD inédit


Le 7 février 2019 marquera le lancement du nouveau label de bande dessinée, Vestron, avec la sortie de l'album Predator : Chasseurs en librairie. Spécialisé surtout en « Ciné-Comics », mais loin de se cantonner à cette approche, Vestron publiera surtout des BD tirées de films en albums « paperback » des livres à couverture souple, au format unique.



 
Les « paperbacks », la norme pour la BD outre-Atlantique – et largement utilisés ailleurs en Europe – sont des albums à couverture souple.

En France, ils sont surtout l'apanage des BD indépendantes et ont été utilisés pour les premiers comics à destination des librairies, à la fin des années 1990. Ils offrent plusieurs avantages, allant d’un confort de lecture accru à une gamme de prix moindre par rapport aux albums cartonnés à paginations égales (chez Vestron, de 10 € à 16 € pour un album jusqu'à 168 pages).

« Ce choix à contre-courant de la tendance actuelle, qui pousse à tout publier en cartonné, marque la singularité du label et sa volonté de garder une approche simple des comics et de la BD de genre », affirme le label dans un communiqué. Un choix qui avait déjà aiguillé les lignes éditoriales de Casterman (collection Paperback), Glénat (collection Flesh and Bones) et Ankama (la série Doggybags). 

Le label Vestron est destiné à exploiter en librairies généralistes, librairies BD et enseignes culturelles le catalogue de l'éditeur indépendant Wetta-Sunnyside, qui détient les licences Alien, Terminator, Robocop, Predator, KISS (le célèbre groupe de Hard Rock) et Evil Dead.
 

 

Deux albums inédits tirés des films Predator 


L'une des originalités de la dernière BD en date, Predator : Chasseurs (qui sort en France le 7 février) est de reprendre plusieurs survivants des comics Predator du passé pour les réunir au sein d'un commando anti-Predators. Ce dernier a pour mission de traquer et tuer les extraterrestres descendus sur Terre.

Passés entre les mains de plusieurs éditeurs sur trois décennies, les comics Predator n'ont été traduits qu'avec parcimonie jusque-là. On ne compte qu'une demi-douzaine d'albums français contre plus de trente récits parus aux États-Unis. Un état de fait que compte bien changer le label Vestron, qui s'occupe désormais des comics Predator (et Alien, d'ailleurs) en France.

Le nouvel album Predator : Chasseur sera immédiatement suivi par Predator : Intouchable (le 21 février), qui raconte justement la première confrontation entre les extraterrestres et Mandy Graves, l'héroïne de Predator : Chasseurs.

<

>


Réalisé en 1993, Bad Blood (son titre original) est l'un des comics Predator les plus gore jamais créés, l'un des favoris des fans américains. Demeuré injustement inédit en France depuis plus de 25 ans, il aura droit à une version longue et à un passage au noir et blanc, révélant tout le talent du dessinateur (Derek Thompson, des studios Pixar) en supprimant une colorisation désormais trop datée.


[à paraître 7/02] Predator : Chasseurs – Chris Warner – dessin par Francesco Ruiz Velasco – 9791095656050 – 16.95€ 


Commentaires
Grosse confusion dans le chapeau de fin entre le label Paperback et Vestron (dinosaures, robots). Et le label Paperback, pour le coup, n'est pas Broché, mais cartonné. Un non sens de leur part.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.