Weprips, scans et économie parallèle : Le piratage BD actuel

Clément Solym - 16.11.2011

Manga/BD/comics - Univers BD - piratage - BD - webrips


Le magazine « impertinent qui cause de bulles et de pixels », BDZ Mag, vient de diffuser un nouveau numéro, le quatrième du genre, pour revenir sur le piratage de la BD, et l'évolution du marché sur la toile.


Avec une présentation bien léchée, et menée par Spider Jérusalem, l'animateur, on parle cette fois-ci de comics, et de leurs auteurs, qui sont les vraies victimes du piratage.

 

La grande annonce de ces dernières semaines, c'est la décision des éditeurs Marvel, à la suite de DC Comics, de diffuser leurs titres simultanément en numérique et ne papier. Et Marvel propose même de se procurer gracieusement la version numérique, pour l'achat du papier. « Initiative intéressante, qui rejoint l'idée que l'acheter papier a droit à une copie privée de son achat, au lieu de le prendre pour une vache à lait, en l'obligeant à acheter plusieurs fois le même produit sur différents supports. »

 

 

C'est que, en substance, si l'édition cherche un modèle économique pour son industrie, le piratage « a déjà dépassé ce stade ». Et de fait, l'économie parallèle qui est créée avec les sites de téléchargement direct, plus efficaces que le Peer-to-Peer.

 

A découvrir également les Webrips, « ces captures d'écran des BD numériques légales », qui débarquent en France, après un grand succès outre-Atlantique, et remplacent les versions scannées... Et un petit aperçu d'un futur plus que probable.

 

Le titre est à télécharger à cette adresse.

 

Pour ouvrir le fichier, un logiciel comme winzip ou winrar suffira.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.