Wisher, 3 - Glee : Vous prendrez bien un verre de djinn

Clément Solym - 18.04.2009

Manga/BD/comics - Univers BD - wisher - djinn - glee


Bon, on l’a entendu chez plusieurs revendeurs alors on va tordre le cou à cette idée : accuser Le Lombard d’avoir 10 voire 15 ans de retard sur la Fantasy ne signifie pas pour autant que ce qu’ils publient est mauvais. À part les pédants de la BD et les puristes, les gens normaux trouvent ça normal et même, peuvent aimer. Ça, c’est dit.

Maintenant, ce tome 3 que vaut-il ? Eh bien les féeriques sont toujours en proie à la chasse effrénée des espèces de pingouins en costume chapeau melon, avec leur petite fée contenue dans la canne. Mais entre temps, Nigel, qui abrite en lui le dernier des djinns, qu’on nous dit en tout cas, a été accueilli par le peuple des féeriques, et tente d’apprivoiser le démon qui sommeille en lui. Et pour lui venir en aide, les pouvoirs du roi Beholder ne seront pas de trop. (voir 1 - Nigel et 2 - Féeriques)

Sauf qu’en guise de roi, on parle d’un globe oculaire, et que le MI10 qui traque les féeriques n’est pas prêt de laisser tomber sa chasse. Et le voyage du roi ne s’annonce pas de tout repos, pas plus qu’il ne s’agira pour Merlin, Banshee et Nigel d’une balade de santé que de mettre la main sur l’œil. Va falloir avoir du nez… Dans cette aventure, les alliés inattendus surviendront de nulle part, mais les traîtres ne manqueront pas non plus. Et les balles fuseront…

L’aventure se poursuit, tranquillement, avec ici un enchaînement d’actions musclées et de séquences d'émotions fortes, parfois un peu faciles, mas jouissives. Le scénario de ce troisième tome ne trahit pas les deux premiers et l’on s’aventure toujours un peu plus dans cet univers où les humains vivent entourés de créatures qu’ils croyaient tirées de leur imaginaire sans que pour autant on n’ait conscience de leur présence.


Tout cela s’accompagne d’un dessin qui ne déchire pas forcément sa race, et vu le nombre de races d’être étranges, on peut avoir un peu peur, mais qui fait son petit effet, bien plaisant ma foi. Que les amateurs des deux premiers opus se rassurent, on en apprend un peu plus sur le djinn dans ce tome même si ce n’est pas encore la folie niveau révélation.

Allez, un bon point encore, l’intervention de Mino, le Minotaure, assez facile, certes, mais personnage ô combien sympathique.

Wisher, 3 - Glee, publié chez Le Lombard, par De Vita et Latour, pour 13,50 €.