Wonder Woman célèbre un mariage entre deux femmes

Nicolas Gary - 20.08.2015

Manga/BD/comics - Comics - Wonder Woman - mariage homosexuel - société monde évolution


Le mariage homosexuel n’est désormais plus un tabou dans les comics et les grandes maisons d’édition américaine, soucieuses de refléter les évolutions de la société, n’hésitent plus. Coming out, mariages gay, ou super héros qui s’embrassent, autant de chose que l’on peut lire ouvertement. C’est toutefois DC Comics qui franchit un pas de plus, en accordant à Wonder Woman de célébrer un mariage homo.

 

mariage homosexuel Wonder Woman

 

 

Bientôt, peut-être, ces informations seront devenues banales. Les comics américains se sont ouverts à la société moderne, et tentent de faire tomber les tabous, dans l’espoir secret de ramener à leurs publications de nouveaux lecteurs. Qu’importe la motivation, certes, pourvu que l’on parvienne à faire reculer l’homophobie. Et l’illustrateur australien Jason Badower s’est ainsi amusé sur plusieurs niveaux, dans le dernier numéro consacré à Wonder Woman. 

 

Étudiant de Melbourne, il a scénarisé et dessiné une histoire s’appuyant sur le conflit russo-ukrainien, ajoutant également un mariage entre deux femmes. Mais tout cela va plus loin : Clark Kent, l’alter ego de Superman, demande en personne à Wonder Woman d’œuvrer pour le mariage homo. Et cette dernière a une réponse nette : « Clark, mon pays est composé de femmes. Pour nous, il n’existe pas de mariage homosexuel. Il y a juste le mariage. »

 

Et en effet, Wonder Woman est originellement la reine des Amazones, terre peu connue pour son patriarcat.

 

 

 

Dans cette histoire secondaire, qui s’inscrit dans la lutte contre Russie et Ukraine, Badower a habilement su jouer des personnages phares de la maison. Et fait ainsi un double écho à l’actualité. D’abord, cette décision de la Cour suprême des États-Unis, qui a rendu anticonstitutionnelle l’interdiction dans certains États du mariage homosexuel. 

 

Et bien entendu, le conflit entre Poutine et l’Ukraine, qui se poursuit encore et encore. Le président russe s’obstine depuis des mois contre le pays, et, malgré les efforts apparents des dirigeants européens, la sortie de conflit semble encore lointaine. Le choix de l’indépendance ukrainienne a placé Kiev dans une position délicate, dès lors que Moscou a interprété cette décision comme un rapprochement d’avec l’Europe, et un affront à la Russie. Et puis, les intérêts économiques ne manquent pas non plus...

 

Pour Badower, « nous avons tous quelque chose à apprendre de Wonder Woman, et certains plus que d’autres ». D’autant plus qu’en Australie, la question du mariage homo n’est toujours pas réglée. « Wonder Woman est une icône bien identifiée, elle agit comme une diplomate internationale » poursuit l’auteur. 

 

Son choix de la faire intervenir pour célébrer le mariage d’un couple lesbien pourrait ouvrir la voie à une plus grande acceptation – du moins le souhaite-t-il. « La culture pop reflète ce que nous sommes actuellement, mais elle peut également refléter ce que nous voulons être. Je pense que les super héros de DC incarnent cette volonté. Marvel, c’est ce que nous sommes, mais DC, c’est ce que nous souhaitons être. » (via SMH)

 


Pour approfondir

Editeur : Urban Comics
Genre : bandes dessinees...
Total pages : 160
Traducteur :
ISBN : 9782365770422

Wonder Woman t.1 ; liens de sang

de Azzarello, Brian; Chiang, Cliff; Akins, Tony

Guerrière farouche et princesse des Amazones, Diana a quitté son île pour rejoindre le Monde des Hommes en tant que Wonder Woman ! Mais en sauvant une jeune femme de griffes de monstres mythologiques, elle ne s'attendait pas à lever le voile du mystère de ses origines. Suite à sa découverte, Diana va devoir affronter la colère d'Héra et les machinations des autres dieux de l'Olympe. (contient Wonder Woman # 1-6)

J'achète ce livre grand format à 15 €