Xerxes #1 : Frank Miller refait la bataille de Marathon avec Darius

Florent D. - 04.04.2018

Manga/BD/comics - Comics - Frank Miller Miller - Frank Miller Grecs - Darius Xerxès Grece


Depuis 300, et l’histoire presque authentique des combattants spartiates décidés à défendre leur cité de l’invasion perse, on sait que Frank Miller aime l’Antiquité. Avec Xerxes, il ne se reconvertit pas dans les condiments, petits malins. En fait, c’est même une histoire éditoriale assez fascinante.

 


 

 

Quand fut adapté voilà 11 ans le comics 300, il s’agissait pour le grand public d’une véritable révélation. Frank Miller, juste après Sin City, refaisait la Une des cinémas. Et cette fois avec Zack Snyder. Son roman graphique, cosigné avec Lynn Varley, accédait à une notoriété folle. 

 

Et accessoirement, tout le monde découvrait la bataille de Thermopyles, où 300 Spartiates périrent pour empêcher Darius de marcher sur la Grèce. Splendide. 

 

Pour mémoire, on estime que l’armée de Xerxès devait compter entre 70 et 300 000 hommes. Mais pour les forces de Léonidas, roi de Sparte, c’était de la roupie de sansonnet.

 

Bref, en 2014, se profile une nouvelle adaptation, qui serait donc la suite de la bataille des Thermopyles : on reprend les Perses, et on recommence, mais dans le rôle du futur roi déchu, Xerxès, fils de Darius, qui récidive. 

 

En effet, 300 : La naissance d’un empire est tout à la fois une suite et une préquelle de l’aventure des Thermopyles, puisque le film se déroule avant, après et pendant la bataille. Il débute d’ailleurs durant la bataille de Marathon, où papa Darius prit déjà une vilaine déculottée grecque, alors que Themistocle, général athénien, le blesse mortellement.



 

Xerxès avait gardé une certaine rancune, puisqu’il avait vu son père se faire déconfire en 490 av. J.-C., à Marathon, avant lui-même de passer sous les fourches caudines (vive l’anachronisme), dix ans plus tard, en 480. 

 

Xerxes #1 devait être à la base du film de Noam Murro, et probablement la réalisation aurait gagné à partir d’un scénario de Miller. Le titre part en effet de cette époque, la bataille de Marathon, dix ans avant les événements de 300, et comment Darius défait, son fils Xerxès fomentera une vengeance terrible contre la Grèce. 

 

Nouvelle Sparte d’Erik L’Homme :
la légendaire cité ne mourra jamais

 

Le tome vient de sortir aux États-Unis, et les lecteurs semblent plutôt satisfaits. Pas besoin d’avoir lu ni de connaître 300, et moins encore l’histoire antique pour saisir l’ensemble — mais il ne fera de mal à personne de reprendre durant le week-end l’œuvre de Thucycide sur la Guerre du Péloponnèse cela dit. 

 

On vous en livre quelques extraits, juste pour dire. Xerxes : The Fall of the House of Darius and the Rise of Alexander #1 est cosigné de Frank Miller, auteur et illustrateur et Alex Sinclair, qui produit des illustrations lui aussi. Le tout est paru chez Dark Horse, ce 4 avril...


<

>




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.