Yana Toboso énervée par les fans qui se vantent de pirater son oeuvre

Clément Solym - 17.08.2010

Manga/BD/comics - Univers Manga - black - butler - toboso


La lutte contre les scantrad et fansub bat son plein avec la coalition d'éditeurs japonais et américains mais apparemment certains fans de manga non seulement n'y prêtent guère attention mais en plus se vantent auprès des auteurs d'en lire.

La mangaka Yana Toboso, auteure de Black Butler (ou Kuroshitsuji) édité en France par Kana a reçu des lettres de fans lui expliquant qu'ils lisaient son oeuvre, ou regardaient l'adaptation animée de manière illégale. Pour Yana Toboso, c'en est trop et elle a donc décidé de s'exprimer sur ce sujet dans son blog.


Elle cite trois lettres qu'elle a reçues : « Je les ai lus [les tomes de Black Butler] à partir d'un CD-Rom que j'ai emprunté à un ami. LOL », « Je les ai tous trouvés et regardés [les épisodes de la série animée] depuis un site vidéo étranger » ou encore « Je suis devenu un fan avec la deuxième saison, et après j'ai regardé la première saison entière sur un site de vidéos étranger. Lol, c'était vraiment amusant ! ».

Si Yana Toboso n'aime pas faire la morale, elle a tout de même tenu à préciser que regarder des vidéos sur d'autres sites que ceux autorisés, ou télécharger, lire des manga sur CD Rom ou tout autre moyen qui ne serait pas la publication officielle de Square Enix est « indubitablement » illégal.


La mangaka a affirmé : « C'est une honte, comme le vol à l'étalage ou quitter un restaurant sans payer l'addition ». Elle a ajouté qu'à cause de ces comportements « nous, les créateurs et les acteurs voix, ne pourrons plus manger. Ce n'est pas une blague, nous serons affamés et mourrons. Ce n'est pas 'lol'. Ces actions, pour paraphraser un certain personnage de FullMetal, vont à l'encontre de la loi du libre échange ! Si vous continuez à faire ça, je ne pourrais réellement plus faire ni des animes, ni des manga. [...] Les vidéos et téléchargements non autorisés sont absolument néfastes ! ».

Alors que le marché du manga est en crise au Japon, il est évident qu'une telle attitude de la part des fans a de quoi énerver les mangaka. Et il ne serait pas impossible de voir d'autres auteurs élever la voix.